actualités

Le Sénégal accueille la 9è Conférence mondiale de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives

Le Sénégal accueille la conférence mondiale de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie), depuis le mardi 13 juin. C’est une première en Afrique. Des décideurs, mais également des professionnels de l’industrie et des membres de la société civile y assistent pour tenter d’améliorer la transparence et la redevabilité dans le secteur. Alors que le Sénégal va commencer à exploiter son gaz et son pétrole, de nombreux défis restent à relever.
Le Sénégal accueille la 9è Conférence mondiale de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives 2

La 9-ème édition de la Conférence mondiale de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), s’est ouverte, mardi à Diamniadio, à 30 km de Dakar, sous le thème « Transparence en transition ».

Cette conférence, organisée pour la première fois en Afrique, réunit 1000 parties prenantes issues des gouvernements, des entreprises, de la société civile et du milieu universitaire pour célébrer deux décennies de transparence dans le secteur extractif et fixer les priorités futures de la mise en œuvre de l’ITIE.

La cérémonie d’ouverture de cet événement international de deux jours a été présidée par le Premier ministre sénégalais, Amadou Ba, en présence notamment de son homologue mauritanien Mohamed Ould Bilal et de la présidente du conseil d’administration de l’ITIE, Helen Clark.

L’ouverture de cette rencontre tenue au Centre international de conférences Abdou Diouf (CICAD), a été marquée par la présence des membres du gouvernement sénégalais, des membres du Corps diplomatique accrédité au Sénégal, dont l’Ambassadeur de SM le Roi à Dakar, Hassan Naciri, des chefs d’entreprises, ainsi que des délégations représentant les pays membres de l’ITIE.

Le Sénégal accueille la 9è Conférence mondiale de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives 3

Dans son allocution d’ouverture, Amadou Ba a souligné l’importance stratégique des industries extractives comme levier stratégique dans le développement économique et social lorsqu’elles sont exploitées de manière responsable conformément aux exigences de l’ITIE.

« Les industries extractives contribuent à la croissance des pays et à la prospérité des peuples en améliorant les conditions de vie », a affirmé le Premier ministre sénégalais, notant toutefois que « ces industries peuvent engendrer des dérives voire constituer des facteurs d’instabilités pour les pays et d’appauvrissement pour les populations quand les règles de transparence, de responsabilité et de redevabilités sont ignorées ».

  Une alimentation équilibrée et saine, le défi du Sénégal

En réunissant les gouvernements, les entreprises du secteur et la société civile, l’ITIE, qui fête son 20ème anniversaire cette année, s’est donnée pour vocation de promouvoir la transparence et la responsabilité dans les secteurs extractifs afin que le revenu généré par les ressources naturelles profitent à toutes les parties, investisseurs, pays d’accueil et populations locales, a-t-il ajouté.

Il a, à cet égard, souligné que pour atteindre cet objectif, l’ITIE place au cœur de son portefeuille le principe de divulgation d’information qui instaure la confiance, favorise le dialogue et soutient le développement durable.

L’esprit de l’ITIE est d’établir une collaboration entre les Etats, les entreprises et les organisations de la société civile afin qu’ils puissent travailler ensemble en toute confiance en partageant des informations et des expertises pour s’assurer que les industries extractives opèrent de manière responsable et durable, a poursuivi le Premier ministre sénégalais.

Pour sa part, la présidente du conseil d’administration de l’ITIE, Helen Clark a indiqué que depuis sa création en 2003, cette organisation a joué un rôle crucial dans la promotion d’une gouvernance responsable des ressources à travers le monde.

Grâce à sa norme de déclaration rigoureuse et à sa focalisation sur l’engagement des parties prenantes, l’ITIE a contribué à renforcer la confiance et à promouvoir le dialogue parmi ceux impliqués dans le secteur extractif, a-t-elle précisé.

Cette conférence qui coïncide avec la célébration du 20e anniversaire de l’ITIE, constitue un jalon majeur pour mettre en exergue les progrès réalisés, les défis surmontés et le travail à accomplir, a estimé la présidente du conseil d’administration de l’ITIE.

  cOVID-19/SÉNÉGAL: 224 cas positifs, 8 décès

« Pour l’avenir, il est important que l’ITIE continue à jouer un rôle décisif dans la promotion d’une gouvernance responsable des ressources et dans les contributions au développement durable », a-t-elle insisté.

Cette conférence est une occasion de fêter le 20 anniversaire de l’ITIE internationale et également de faire le bilan des 10 ans d’adhésion du Sénégal.

Au cours de ces deux jours, les intervenants de haut niveau aborderont plusieurs thèmes liés au secteur des industries extractives tels que, « Le chemin du net zéro: Le rôle de l’ITIE dans la transition énergétique », « de la transparence à la redevabilité : la lutte contre la corruption basée sur les données », « Géopolitique et bonne gouvernance : l’importance du suivi des dépenses en ressources », « Mise en œuvre des exigences sociales et environnementales de la nouvelle Norme ITIE » et « Du renforcement des exigences à l’émergence de nouveaux enjeux : Comment l’ITIE peut-elle contribuer à la lutte contre la corruption ? ».

Scroll al inicio