culture

AFRIMA est une manifestation visant à vendre une meilleure image de l’Afrique

AFRIMA est une manifestation visant à vendre une meilleure image de l’Afrique 2

Les prix de la musique africaine, communément appelée « All Africa music Awards » (AFRIMA) dont la 8e édition est prévue à Dakar du 12 au 15 janvier prochain, visent à « vendre la meilleure image de l’Afrique », estime la productrice associée de l’évènement, la Nigériane Victoria Nkong.

« Des passionnés de la culture et du continent africain se sont mis ensemble pour voir comment faire avancer le domaine de la culture, de la musique africaine et surtout comment vendre une meilleure image de l’Afrique aux jeunes Africains et au reste du monde », a-t-elle expliqué concernant la création en 2014 des AFRIMA

S’exprimant au cours d’une rencontre avec les journalistes, mardi, à Dakar, Victoria Nkong fait observer que “deux choses peuvent unir facilement le monde, il s’agit du sport avec le football et la musique”.

En tant que « passionnés de musique déjà, nous nous sommes dit qu’on passe par la musique pour unir l’Afrique, pour raconter notre histoire africaine à nous-mêmes pour que les gens comprennent qu’il y a une Afrique très avancée, une Afrique avec de bons talents, une destination de vacances contrairement à ce que les Occidentaux racontent sur nous », a-t-elle dit.

Victoria Nkong se dit persuadée que “si on laisse les autres raconter notre histoire, c’est l’image des enfants de la rue, de la guerre, de la pauvreté qui seront montrés ».

“On a trouvé un moyen de vendre la meilleure image de l’Afrique, le black excellence avec l’organisation des All Africa music Awards ou AFRIMA”, ajoute-t-elle.

Le comité international d’organisation d’Afrima Word cherche surtout à valoriser l’image de l’Afrique en mettant en avant les villes africaines pour récompenser les œuvres des musiciens et autres artistes africains vivant sur le continent et à travers la diaspora africaine.

  CINESEAS: Moussa Touré appelle à une large concertation sur le 7eme art

Baptisée « Edition Téranga », l’édition 2023 de cet évènement va permettre de vendre davantage la capitale sénégalaise, « car plus de 400 artistes parmi lesquels les plus grandes stars de la musique africaine sont attendus pour cette première organisation de Afrima en Afrique francophone ».

« Quand les stars de la musique africaine arrivent le 11 janvier, on va les faire visiter la ville de Dakar et le Sénégal. Le 12 janvier, ils feront des photos postées sur les réseaux sociaux et avec leurs millions de followers, les gens pourront ainsi découvrir le Sénégal à travers eux », explique-t-elle, estimant que l’objectif est d’inciter les Africains à visiter les villes africaines avant de penser partir en vacances vers l’Europe ou les Etats-Unis.

Les « All Africa Music Awards » visent aussi à « aider les jeunes artistes surtout à pouvoir bâtir une meilleure carrière et apprendre comment se faire de l’argent avec leur passion qu’est la musique », a indiqué la productrice nigériane.

Dakar, un choix qui s’est imposé de lui-même

« Le problème en Afrique, c’est que les artistes vivent comme des stars, mais ils meurent pauvres. Quand ils vieillissent ou sont malades, on cotise pour eux, ce n’est pas normal parce qu’ils font danser le monde entier », note Victoria Nkong. Et d’insister : « Si seulement ils connaissaient la propriété intellectuelle, le digital, toutes les informations liées à leur travail, ils sauront qu’ils sont riches, ils sauront mieux se faire de l’argent et vivre de leur passion ».

La cérémonie de remise des prix de la musique africaine est organisée chaque année en partenariat avec la Commission de l’Union Africaine, selon les organisateurs. Ils affirment que pour l’édition 2023, le choix de Dakar « s’est imposé de lui-même ».

  La Journée Mondiale Du Patrimoine Audiovisuel Célébrée Au Sénégal

Depuis sa création en 2014, seuls des pays anglophones – le Nigéria (de 2014 à 2017) et le Ghana (2018) – ont accueilli l’évènement, la pandémie du Covid-19 ayant empêché la tenue de la manifestation entre 2019 et 2022.

« Notre devoir étant de s’assurer que toute l’Afrique profite des opportunités de cet évènement, l’idéal est de le faire passer par toutes les villes africaines, et c’est le moment de passer dans les pays francophones qui ont besoin de ce soutien dans leur monde du show-biz », a-t-elle fait valoir.

« On a commencé par le Sénégal vu que le président sénégalais, Macky Sall, est le président de l’Union africaine, qui est notre partenaire stratégique », a poursuivi Victoria Nkong, présent à Dakar depuis quatre mois pour les besoins d’organisation de la manifestation dont « L’Afrique arrive » est le slogan.

Tous les nominés seront en haut de l’affiche à travers Dakar et sa banlieue. Afrima prévoit tout un programme durant quatre jours, avec une visite de la ville, des rencontres d’échanges entre artistes, labels, investisseurs de la musique africaine et des médias.

Il y aura aussi des concerts dédiés aux jeunes artistes, une audience avec le chef de l’Etat Macky Sall, avant la cérémonie de récompense prévue le dimanche 15 janvier, au palais des sports de Diamdiadio communément appelé « Dakar Arena ».

Selon Victoria Nkong, cette cérémonie sera retransmise sur 107 chaines de télévision de 84 pays à travers le monde. »

Scroll al inicio