Économie

Thiès : près de 277 tonnes de semences d’arachide certifiées et écrémées collectées

Thiès : près de 277 tonnes de semences d'arachide certifiées et écrémées collectées 2

Près de 277 tonnes de semences d’arachides certifiées et écrémées ont été collectées dans la région de Thiès, au moment où la collecte d’arachides d’huilerie tarde encore à démarrer, indique la direction régionale du développement rural (DRDR) de Thiès.

Dans un document transmis à l’APS, la DRDR évoque le déroulement de la collecte des semences certifiées et de semences écrémées d’arachide, faisant état de 276,988 tonnes collectées à l’échelle de la région, à la date du 28 décembre 2022.

Cette quantité est composée des cumuls toutes variétés et tous niveaux de ‘’188,653 tonnes dans le département de Tivaouane, 35,235 tonnes dans le département de Mbour et 53,100 tonnes dans celui de Thiès’’.

‘’La principale contrainte c’est la non-effectivité de la collecte des arachides d’huilerie’’, a indiqué à l’APS le directeur régional du développement rural Abiboulaye Sidibé, précisant que cette situation est ‘’générale’’ à travers le pays.

Les producteurs sont ‘’un peu réticents’’ à vendre leurs graines aux opérateurs, parce qu’ils jugent faible, le prix au kilogramme de l’arachide d’huilerie, fixé par le gouvernement à 275 FCFA.

‘’Les huiliers n’ont pour le moment rien collecté dans la région de Thiès’’, a-t-il relevé. Des solutions sont envisagées pour faire face à la situation, qui malgré proposition qui avait été faite de revoir le prix de l’arachide d’huilerie à la hausse, reste en l’état.

Sur les 37 points de collecte de la région, les 12 qui fonctionnent en ce moment, ne collectent que des semences certifiées et écrémées, selon le DRDR Abiboulaye Sidibé.

Les semences certifiées de niveau R3, elles sont vendues à 285 FCFA le kilo, les R2 à 300FCFA le kilo, les R1 à 315 FCFA le kilo, les semences de base à 390 FCFA. La collecte des arachides destinées à l’exportation dont les quantités ne sont généralement pas très importantes à Thiès, n’a pas non plus démarré.

  la DER/FJ finance la filière sel et des projets agricoles à Kaolack

Avec-APS-

Scroll al inicio