L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a organisé, jeudi, à Dakar, une rencontre de sensibilisation sur la problématique du vol de câbles de télécommunication et de liens de transmission par fibre optique, un phénomène à l’origine de ‘’pertes énormes de revenus’’ évaluées à ‘’plusieurs milliards’’ de francs CFA.

L’ARTP est chargée de veiller à la qualité des services dans les réseaux de télécommunication ouverts au public, conformément au Code des télécommunications électroniques.

‘’L’ARTP est très souvent interpellée sur les causes exogènes à la base de ces fléaux qui affectent la disponibilité des réseaux’’, a expliqué son directeur général, Abdoul Ly.

M. Ly a fait état de la récurrence de vols de câbles d’infrastructures de télécommunication, de ‘’coupures accidentelles’’ de liens de transmission en fibre optique pendant la conduite de travaux BTP (bâtiment et travaux publics), ainsi que des ‘’effets de masque’’ sur les antennes réseaux.

‘’Sans pour autant exagérer l’acuité de ce problème, a-t-il dit, il est nécessaire de préciser que ces phénomènes causent des dommages évalués à plusieurs milliards de francs CFA et entraînent des pertes énormes de revenus.”

Selon Abdoul Ly, l’urbanisation galopante, les grands travaux effectués au cours de ces dernières années contribuent à la récurrence de ce phénomène, qui touche également d’autres catégories d’infrastructures ou des chantiers de l’Etat, dont le train express régional reliant Dakar à Diamniadio (ouest) et le futur BRT, bus à haut niveau de services devant relier Dakar à sa banlieue.

Concernant les solutions, ‘’l’ARTP, depuis plusieurs mois, mène plusieurs actions comme la création d’un comité de pilotage’’ devant veiller à la qualité du service et à la couverture réseau, ‘’avec toutes les parties’’ concernées, a dit son directeur général.

À LIRE  Covid-19: PRÈS DE 46.000 SÉNÉGALAIS DÉJÀ VACCINÉS