Les boutiquiers détaillants menacent de fermer boutique ce jeudi 23 et vendredi 24 Novembre 2022. Ils ont décidé d’observer une grève de 48 heures en guise de protestation contre les nouveaux prix des denrées fixés par le gouvernement du Sénégal.

D’après les commerçants détaillants, les prix proposés par l’Etat du Sénégal ne les arrangent pas au motif qu’ils sont en train de vendre à perte.

Ils estiment qu’ils n’ont pas eu le temps de préparer la baisse. A Kolda, Kaolack, Thiès, Tamba.., les sections locales de l’Association des Boutiquiers Détaillants sont déjà en ordre de bataille. D’après les commerçants détaillants, les prix proposés par l’Etat du Sénégal ne les arrangent pas au motif qu’ils sont en train de vendre à perte.

En guise d’illustration, le cas du sucre qui doit être désormais vendu à 600 F le kilogramme. Avec ce prix, le sac de 50kg acheté à 29 750 F chez les grossistes ne va rapporter que 30 000 F alors qu’il est transporté jusqu’à la boutique du coin et son contenu mis dans des sachets achetés, rapporte Senenews.

Pour les boutiquiers, « tout porte à croire que l’Etat veut les mettre en mal avec les populations ».

À LIRE  Impact du Covid sur la filière mangue : Baisse de 40% des exportations