Le Musée des civilisations noires (MCN) s’est doté d’un plan stratégique de développement conçu sous la forme d’une feuille de route devant lui permettre de renforcer sa gouvernance et son attractivité, a indiqué, vendredi, le secrétaire général du ministère de la Culture et du Patrimoine historique.

« Ce plan stratégique de développement (…) va renforcer la gouvernance de l’établissement et va aussi dans le sens de renforcer son attractivité pour lui permettre d’avoir beaucoup plus de ressources », a indiqué Habib Léon Ndiaye, à l’ouverture d’un atelier de validation dudit plan.

Le Musée des civilisations noires fonctionne jusque-là grâce à une subvention de l’Etat, a rappelé le SG du ministère de la Culture et du Patrimoine historique.

« Il faut qu’il puisse générer des ressources qui vont lui permettre de fonctionner de manière convenable », a ajouté Habib Léon Ndiaye.

Il estime que ce plan stratégique de développement, outre sa dimension technique, constitue « une offre de services en direction du monde noire et de toute l’humanité en général ».

Il se veut aussi un instrument de gouvernance des établissements publics, comme préconisé par les textes, les lois et les règlements du pays, selon le secrétaire général du ministère de la Culture.

Le plan stratégique de développement du MCN comprend trois axes majeurs et va durer cinq ans (2023-2027) avec un cout estimé à plus de neuf milliards de FCFA,

Selon Aliou Sarr, conseiller en organisation au Bureau organisation et méthodes (BOM), ce plan stratégique de développement « va coûter presque 9 milliards de francs CFA sur les cinq années à venir à raison de plus d’un milliard par an ».

À LIRE  chemin de fer Dakar - Tambacounda : Le projet sénégalo-canadien de 1. 965 milliards de francs Cfa

Il contient « l’ensemble des actions que le musée doit pouvoir dérouler d’ici 2027’’, a indiqué M. Sarr, en présentant ce document produit par un comité technique dont le travail a duré 9 mois, avec l’accompagnement du Bureau organisation et méthodes.

L’exécution de ce plan stratégique de développement va démarrer en janvier 2023, a signalé le conseiller en organisation, selon lequel ce document dégage « trois orientations stratégiques majeures ».

Il « vise à faire du MCN premièrement un musée d’envergure mondiale en matière de civilisations, la deuxième consiste à développer l’attractivité, la visibilité et le marketing du musée et enfin troisièmement nous avons recommandé au musée d’améliorer son système managérial », a-t-il dit.

Aliou Sarr estime que le Musée des civilisations noires « a besoin de professionnels pour son animation ».

Il ne compte actuellement que « 34 agents pour l’animation, c’est insuffisant, il a besoin de professionnels en matière de médiation culturelle par exemple. Il faut un programme de formation », préconise-t-il.

Le comité technique ayant réfléchi sur ce plan stratégique considère par ailleurs que « le dialogue des cultures doit être renforcé et pour le faire, il faut que les sociétés connaissent le musée », a relevé Aliou Sarr.

Les missions, les menaces et les défis auxquels le Musée des civilisations noires doit faire face ont aussi été évoqué par ce comité technique qui a fait des recommandations dans ce sens.

Le document, déjà validé par la tutelle et le conseil d’administration du musée, sera partagé avec le secteur privé et les partenaires financiers du Sénégal.

À LIRE  ADHA "profondément attristée" par le naufrage d’une embarcation de migrants subsahariens

Le Musée des civilisations noires, inauguré en 2018, va célébrer son quatrième anniversaire le 6 décembre prochain.