actualités

6 000 LITS SUPPLÉMENTAIRES ATTENDUS AU CAMPUS SOCIAL DE L’UCAD

6 000 LITS SUPPLÉMENTAIRES ATTENDUS AU CAMPUS SOCIAL DE L’UCAD 2

Six mille lits supplémentaires seront mis à la disposition des étudiants de l’université Cheikh-Anta-Diop, après la livraison de huit pavillons en construction, a annoncé, mardi, à Saly-Portudal (ouest), le directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD), Maguette Sène.

‘’Il y a des chantiers qui sont en cours. Dans la grande cité, il est prévu huit nouveaux pavillons, et six nouveaux pavillons à la cité Claudel. Quand ils seront réceptionnés, ils vont augmenter la capacité d’hébergement du COUD de 6.000 nouveaux lits’’, a-t-il dit.

M. Sène intervenait à un atelier du Centre des œuvres universitaires de Dakar.

Cette rencontre de trois jours a démarré lundi. Elle permettra de ‘’réfléchir sur un ensemble de textes’’ découlant de la loi d’orientation du 19 avril 2022 sur le secteur parapublic.

Selon le directeur général du COUD, depuis 2012, des efforts ont été faits pour l’augmentation de la capacité d’accueil du campus social de l’université Cheikh-Anta-Diop, dont le nombre de lits est passé de 5.000 à 11.000.

Dans quelques mois, ‘’la capacité de 2012 sera quadruplée’’, et ‘’d’ici à décembre, on va réceptionner trois pavillons qui vont fournir aux étudiants une capacité supplémentaire de 800 lits’’, a promis le directeur général du COUD.

Maguette Sène assure que les pouvoirs publics sont en train de faire d’importants investissements dans ce sens, étant entendu que tous les étudiants ne peuvent pas bénéficier de logements universitaires.

‘’L’hébergement n’est pas garanti à tous les étudiants, il y a des critères d’excellence qui président à [son accès], mais l’Etat fait des efforts. De jour en jour, on voit la capacité d’accueil augmenter’’, a-t-il dit.

  Ouverture des frontières: AIBD prêt à accueillir les vols internationaux

Interrogé sur la question de la fourniture du campus social en eau, le directeur général du COUD explique que tous les travaux prévus pendant les vacances ont été réceptionnés.

‘’Le manque d’eau à l’université, c’est plus ou moins endémique dans la mesure où on a une population de 100.000 personnes là où il était prévu d’y loger 30.000 personnes. Donc, en termes de dimensionnement des conduites d’eau, il y a problème’’, a-t-il souligné.

Pour pallier ce manquement, le COUD a mis en place des bâches à eau dans les pavillons, en plus d’un dispositif d’approvisionnement utilisant des citernes, selon Maguette Sène.

Avec-APS-

Scroll al inicio