Économie

LFI : 51,6 MILLIARDS FCFA DE RECETTES FISCALES ET NON FISCALES ATTENDUES DE L’EXPLOITATION DES HYDROCARBURES

LFI : 51,6 MILLIARDS FCFA DE RECETTES FISCALES ET NON FISCALES ATTENDUES DE L’EXPLOITATION DES HYDROCARBURES 2

Le budget 2023 enregistre des recettes fiscales et non fiscales provenant de l’exploitation des hydrocarbures d’un montant de 51,6 milliards FCFA, selon le projet de loi de finances initiale.

‘’Globalement, le budget 2023 enregistre des recettes fiscales et non fiscales provenant de l’exploitation des hydrocarbures d’un montant de 51, 6 milliards FCFA’’, lit-on dans ce document.

Ce montant est réparti ainsi ‘’conformément à la loi portant sur les hydrocarbures, dont 33,7 milliards FCFA pour le budget général et 17,9 milliards FCFA pour les comptes spéciaux du trésor suivants : Fonds intergénérationnel : 5,2 milliards FCFA ; Fonds de stabilisation :12,7 milliards FCFA’’.

Le document note que l’année 2023 devrait inscrire le Sénégal dans une nouvelle ère de pays producteur de pétrole et de gaz.

Selon le projet de LFI, les recettes non fiscales ‘’vont connaître une baisse de 26,2 milliards de FCFA en 2023, comparativement à la LFR 2022 du fait de la non reconduction d’une recette exceptionnelle (vente de terrains CDC)’’.

‘’Elles vont passer de 180 à 153,8 milliards FCFA avec notamment la collecte d’un montant de 14 milliards FCFA de recettes non fiscales tirées de l’exploitation des ressources d’hydrocarbures au budget général’’, précise-t-on.

La même source signale aussi que les tirages sur dons en capital vont augmenter de 12,3 milliards de FCFA, passant de 220 à 232,3 milliards FCFA tandis que les dons budgétaires seront relativement stables, avec une légère progression de 0,7 milliard FCFA (46 à 46,7 milliards FCFA).

Globalement, les recettes fiscales sont projetées à 3 486,7 milliards de FCFA dans la loi de finances de l’année 2023, contre 3 052,1 milliards FCFA dans celle rectificative (LFR) de 2022, soit une hausse de 434,6 milliards FCFA en valeur absolue et 14,2% en valeur relative.

  le Sénégal et la Mauritanie signent un contrat d'achat et de vente du gaz

‘’Ces bonnes perspectives sont expliquées par l’accélération de la mise en œuvre de la Stratégie des Recettes à Moyen Terme (SRMT), qui fédère et coordonne l’action des services de l’Etat pour une mobilisation efficiente des ressources publiques’’, explique-t-on.

Le projet de LFI dont l’APS a eu connaissance rappelle que ‘’de bonnes performances ont été enregistrées en 2022 en matière de mobilisation des recettes’’ et que l’année 2023 ‘’devrait s’inscrire dans les mêmes tendances avec une consolidation des bons résultats des régies en matière de recouvrement’’.

‘’Enfin, il est important de souligner que 2023 sera la première année de collecte de ressources fiscales directement issues de l’exploitation des ressources d’hydrocarbures appartenant au Sénégal’’, note le document, relevant qu’à ce titre, ‘’19,8 milliards de FCFA sont attendus au niveau des recettes fiscales et qui seront destinés au budget général’’.

Scroll al inicio