La compagnie aérienne Air Sénégal a annulé plusieurs de ses vols à cause de la grève de contrôleurs aériens convoquée du 23 au 25 septembre par l’Union des Syndicats des Contrôleurs aériens de l’ASECNA (USYCAA) et qui a paralysé plusieurs aéroports ouest-africains.

« Air Sénégal informe son aimable clientèle que des annulations de vols sont à prévoir sur le réseau de la compagnie, en raison d’un mouvement de grève des contrôleurs aériens de l’ASECNA les 23, 24 et 25 septembre », indique un communiqué de la compagnie aérienne posté sur twitter.

A noter que l’Union des Syndicats des Contrôleurs aérien (USYCAA) a décidé de réactiver son préavis de grève à compter de vendredi jusqu’au dimanche jusqu’à la satisfaction totale de toutes ses revendications qui sont essentiellement relatives au renforcement des capacités opérationnelles, à l’épanouissement professionnel et au plan de carrière du contrôleur aérien de l’ASECNA.

« La Direction Générale et l’ensemble des services de la Direction des Opérations Aériennes d’Air Sénégal, avec le concours du ministère des Transports Aériens et du développement des infrastructures aéroportuaires suivent la situation avec beaucoup d’attention. Les passagers impactés par les désagréments liés à ces changements seront régulièrement informés », souligne le communiqué de Air Sénégal.

Le Tribunal du Travail Hors Classe de Dakar a suspendu le préavis de grève de l’USYCAA, le qualifiant d’ »illégale ».

Après la décision de ce Tribunal, l’Etat du Sénégal a demandé aux contrôleurs aériens sénégalais et étrangers exerçant dans le pays de « sursoir immédiatement au mot d’ordre de grève et rappelle qu’en cas de non-respect de cette décision de justice, la loi sera appliquée dans toute sa rigueur », selon les médias locaux.

À LIRE  ansd: LE PIB EN REPLI DE 2, 2 % AU PREMIER TRIMESTRE

Face à cette situation de grève, l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), dont le siège est basé à Dakar, a activé un plan de contingence pour assurer la continuité du service et garantir la sécurité des passagers, a indiqué, vendredi, Louis Bakienon, Directeur de l’exploitation des services de la navigation aérienne à l’Agence.

« Nous avons pris une excellente disposition en activant un centre au niveau de la direction générale qui suit pas à pas l’ensemble du trafic dans l’espace aérien pour que toutes les mesures de sécurité soient garanties’’, a déclaré M. Bakienon lors d’une conférence de presse à Dakar.

Il s’agit de mettre en place un dispositif appelé ’’plan de contingence’’ qui permet de ’’désigner des routes aériennes pour servir toute la région et transiter les espaces’’, a-t-il dit.

L’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) compte 18 États membres, principalement des pays d’Afrique francophone.

En Côte d’Ivoire, le ministère des Transports a qualifié cette grève d’ »illégale », soulignant que la justice ivoirienne avait suspendu jeudi 22 septembre le préavis. Le ministère regrette que la grève intervienne alors que la « dynamique de dialogue est enclenchée ».

Le mouvement de grève, lancé par l’Union des syndicats des contrôleurs aériens de l’Asecna a débuté le 23 septembre à 08H00 GMT et doit durer 48 heures.

Avec-MAP-