Le gouvernement sénégalais a mobilisé depuis mars 620 milliards de francs CFA (930 millions de dollars), correspondant à environ 10% du budget national, pour faire face à l’inflation, a déclaré jeudi le nouveau ministre du Commerce et des PME, Abdou Karim Fofana.

De cette enveloppe globale, «300 milliards de subventions au carburant, à l’électricité et au gaz à la date du 30 septembre 2022 ont été injectés dans le pays», a-t-il dit lors de la 21e session des assises économiques annuelles du Mouvement des entreprises du Sénégal (MEDS) à Dakar.

M. Fofana a aussi cité les 157 milliards de FCFA (235 millions de dollars) de renonciation aux recettes fiscales pour éviter le renchérissement des coûts du riz, du blé, du maïs, du sucre, ou encore les 120 milliards de FCFA (180 millions de dollars) pour la revalorisation de salaires des agents publics et les 43 milliards de FCFA (64,5 millions de dollars) de transferts d’argent pour soutenir 543.000 familles vulnérables.

Le ministre a par ailleurs souligné que son gouvernement avait conscience qu’il faudra davantage agir avec l’appui du secteur privé et des entreprises pour réussir la relance et s’adapter à la crise mondiale.

«Les entreprises sont la solution à ce défi», a-t-il lancé aux participants aux assises du MEDS, rappelant que «le Sénégal a adapté la phase 2 du PSE (Programme Sénégal émergent), dont la priorité était de permettre aux entreprises d’être le relais de la nouvelle trajectoire de croissance acquise grâce à la phase 1».

Selon M. Fofana, l’objectif visé est de «résister aux chocs extérieurs et de juguler les effets de cette difficile conjoncture mondiale»..

À LIRE  Pénurie de gaz : La bouteille de 12 kg introuvable ET près de 500 emplois perdus