Vingt personnes ont été tuées et 490 autres blessées dans des accidents survenus au cours des quatre derniers jours à Touba (centre) ou sur les routes menant vers cette ville, a-t-on appris mercredi de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers (BNSP).

Ce bilan rendu public à la veille du Magal dépasse largement celui de l’année dernière, qui faisait état de trois morts à un jour de la célébration de cette fête musulmane, a précisé le lieutenant-colonel Cheikh Tine, chargé de la communication de la BNSP.

‘’L’année dernière, au même moment, un jour avant le Magal, nous en étions seulement à trois corps sans vie’’, a-t-il dit aux journalistes.

‘’Le Magal de cette année risque d’enregistrer un bilan plus lourd que celui de l’édition précédente’’, a fait remarquer Cheikh Tine.

Du samedi 10 au mercredi 14 septembre, 18 personnes ont été tuées dans des accidents de la route survenus entre Touba et d’autres villes, a-t-il précisé.

Un décès causé par électrocution et un autre résultant d’une maladie ont été dénombrés au cours de la même période, a ajouté le chargé de la communication du BNSP.

Il invite les automobilistes à la prudence et les exhorte à se reposer en cas de fatigue.

Des milliers de pèlerins provenant des 14 régions du Sénégal et d’autres pays se dirigent vers Touba pour la commémoration annuelle de l’exil au Gabon de Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927), le fondateur de la confrérie musulmane des mourides.

À LIRE  Drame de migrants à Melilla : 37 morts, dont des Sénégalais