La député Mame Diarra Fam demande le respect de la parité homme-femme dans l’élection du bureau de l’Assemblée nationale.

Après l’installation des 165 députés composant la 14 ème législature, l’assemblée nationale s’est penchée sur l’élection des membres du bureau ce matin.

Le poste de premier vice-président a retenu l’attention de la parlementaire Mame Diarra Fam car c’est un homme qui y est pressenti .Cette dernière dans sa prise de parole a évoqué la question de la parité notamment le respect de l’alinéa 3 de l’article 14 du Réglement intérieur de l’Assemblée nationale. Pour elle, le poste de premier vice-président doit revenir automatiquement à une femme du moment où c’est un homme qui est à la tête de l’Assemblée nationale.

La ressortissante du département de Pikine a rappelé le combat et les rôles des femmes dans les partis et coalitions de partis politiques. Pendant son intervention, une parlementaire s’est levée pour échanger des mots avec elle.

« Pendant que je combat pour le respect de la parité, une femme se lève pour m’injurier » s’insurge la militante du parti démocratique sénégalais. « C’est parce que tu n’as pas le niveau » réplique Mame Diarra Fam.

Après les discussions, le président de l’Assemblée nationale, Amadou Mame Diop, a suspendu la séance pour permettre aux trois présidents de groupes parlementaires de trouver un consensus sur le bureau.

À LIRE  Macky Sall milite pour l’élimination des violences contre les femmes et les filles