actualités

LES COLLECTIVITÉS INVITÉES À S’ATTELER À UNE ’’REMISE EN ÉTAT’’ DES ÉCOLES

LES COLLECTIVITÉS INVITÉES À S’ATTELER À UNE ’’REMISE EN ÉTAT’’ DES ÉCOLES 2

Le Syndicat autonome des enseignants du moyen secondaire, a, par la voie de son secrétaire général, Sawrou Sène, invité les collectivités territoriales à s’atteler dès à présent à la préparation de la rentrée des classes en procédant à une remise en état des établissements scolaires avec le soutien de l’Etat.

‘’L’environnement scolaire doit être accueillant, c’est la raison pour laquelle j’interpelle l’ensemble des collectivités locales à s’adonner à l’école déjà avant que la rentrée ne soit une réalité’’, a dit Saourou Sène,

Il s’exprimait en marge d’un week-end de réflexion du Collectif des formateurs du moyen secondaire du Sénégal (COFOMS), qui s’est tenu au CNEPS de Thiès, sur le thème ‘’Quel statut pour un formateur du CRFPE indépendant et performant’’.

Dans le cas des écoles inondées, en plus des efforts que les collectivités doivent faire, le soutien de l’Etat s’impose pour ‘’libérer’’ ces établissements des eaux, a-t-il dit, rappelant que ‘’l’école est aussi l’école de la République’’.

‘’Si tous les acteurs se mettent au travail on pourra faire du ‘’Ubi tey jang tey’’ (démarrage des apprentissages dès la rentrée) une réalité’’.

Il a aussi souligné l’importance d’affecter ‘’à temps’’ les enseignants fraîchement sortis des écoles de formation.

Le syndicaliste a dit ne pas comprendre que face à un ‘’déficit de 2.000 enseignants’’ encore en formation, l’Etat attende, par exemple, le mois de décembre pour les affecter, alors que la rentrée des classes est prévue en octobre.

D’où son invite à ‘’revoir le timing de la formation, pour pouvoir libérer les sortants des écoles au plus tard en fin septembre’’, et leur remettre leurs ordres de services.

  LE KHALIFE DE MÉDINA BAYE INHUMÉ DANS UNE GRANDE FERVEUR RELIGIEUSE
Scroll al inicio