Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de vendredi à samedi au Sénégal, et qui se sont poursuivies dans l’après-midi, ont provoqué des inondations dans certains quartiers de la ville de Dakar et les banlieues causant des désagréments pour les populations locales.

Des zones de Dakar sont devenues difficiles d’accès pour les populations, et sont submergées par le ruissellement des eaux de pluie, des routes ont été également barrées et devenues impraticables sur certains axes comme la route de Castor et Yoff, et des voitures immobilisées et submergées par les eaux à cause de ces fortes précipitations. Plusieurs conducteurs ont dû abandonner leurs véhicules engloutis par les eaux, selon des images diffusées sur les réseaux sociaux et par des médias locaux. On ne déplore pas toutefois de victimes.

« Beaucoup de routes sont actuellement impraticables sur Dakar. Avis aux usagers d’éviter ces axes. Pour ceux qui n’ont pas l’impérieuse nécessité de sortir, prière d’attendre le retour à la normale de la situation », alertent les autorités, appelant les citoyens à éviter d’aller en mer.

Le 5 août dernier, de fortes inondations ont frappé le pays faisant deux morts et des dégâts matériels et un tunnel s’est notamment retrouvé sous l’eau, engloutissant plusieurs véhicules sur la corniche ouest de Dakar.

Suite à ces intempéries, les autorités sénégalaises ont activé le Plan national d’organisation des secours (ORSEC) pour faire face aux inondations.

Depuis plus d’une décennie, le Plan ORSEC est régulièrement déclenché pour secourir les populations de Dakar et ses environs confrontés à pluies diluviennes.

À LIRE  Mondial-2022 : le Sénégal élimine l'Égypte

Vendredi, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Antoine Félix Abdoulaye Diome a souligné, face à la presse, que l’objectif du Plan ORSEC est de juguler au mieux les inondations et soulager durablement les populations, affirmant que « le gouvernement ne ménagera aucun effort pour apporter aide et assistance aux populations sinistrées ».

« En un peu moins d’un mois de son déclenchement (Plan ORSEC), dû aux fortes pluies enregistrées dans notre pays, beaucoup d’efforts ont été faits pour venir en aide aux populations sinistrées », a dit le ministre, précisant que « l’Etat a pris les devants pour faire face aux inondations en multipliant la construction d’ouvrages d’assainissement, mais aussi en pré-positionnant des unités de sapeurs-pompiers avec du matériel de pompage dans les zones réputées endémiques ».

Samedi, l’Agence nationale de l’aviation civile et de la Météorologie (ANACIM), a, dans son bulletin météo, annoncé des averses sur la façade ouest qui persisteront au courant de la journée. L’ANACIM a averti que dans la journée du samedi plusieurs zones du pays dont le littoral seront fortement arrosées.

Dans certaines parties de la capitale comme la corniche et Grand Yoff, les automobilistes ont été également invités à éviter ces zones envahies par les eaux de pluies qui continuaient dans l’après-midi de s’abattre sur la capitale. A noter que chaque année, entre les mois de juillet et octobre, la saison des pluies inonde des quartiers de la ville de Dakar.