Depuis quelques jours, les consommateurs sont privés d’eau. Et le calvaire des populations va se poursuivre, et pour cause. L’Intersyndicale de la Sen’Eau a décidé de prolonger le mot d’ordre de grève de 48 heures.

Le mouvement d’humeur se poursuivra donc les Mercredi 27 et Jeudi 28 juillet 2022 dans tout le périmètre affermé.

L’intersyndicale dénonce le caractère arbitraire et illégale des réquisitions faites par l’autorité dépassant largement le taux admis. Les travailleurs sont appelés à ne pas céder aux intimidations et à suivre le mot d’ordre de grève ;

Aussi, « l’Intersyndicale réaffirme-t-elle sa ferme volonté à mener le combat avec tous les collaborateurs engagés jusqu’à la satisfaction totale des revendications légitimes des travailleurs ».

L’intersyndicale des travailleurs de la Sen’eau a félicité les agents «qui ont suivi le mot d’ordre de grève pour la première journée du 25 juillet 2022 ».

En effet, «la grève a atteint un taux de participation de près de 85 % du personnel détenteur de Cdi, malgré les intimidations et les réquisitions qui n’ont pas respectées la réglementation », selon l’intersyndicale.

À LIRE  FANN-BELAIR : 2 MORTS ET PLUSIEURS BLESSÉS DANS L’EFFONDREMENT D’UN IMMEUBLE