Quarante et un candidats à l’émigration clandestine ont été interpellés à Djiffer, un village de pêcheur situé dans la commune de Palmarin (Fatick, ouest du Sénégal) par la gendarmerie du pays, a indiqué dimanche de source sécuritaire.

«Ces 41 migrants sont de nationalités diverses avec 21 sénégalais, 15 bissau-guinéens et 5 guinéens», a déclaré le capitaine Ndèye Faly Ba, commandant de la compagnie de gendarmerie de Fatick lors d’un briefing avec le service communication de la gendarmerie nationale.

Le capitaine Bâ a expliqué que l’interpellation de ces migrants est survenue à la suite d’une patrouille effectuée sur la plage de Djiffer par des agents de la brigade de Fimela dans la nuit du 5 au 6 juillet 2022.

«Lors de cette patrouille, nos agents sont tombés sur un groupe des jeunes candidats à l’émigration clandestine», a ajouté la même source citée par l’agence de presse sénégalaise (APS).

A la vue des gendarmes, a-t-elle souligné, ils ont pris la fuite laissant derrière eux leurs bagages.

«Nos agents ont qu’à même réussi à mettre la main sur six migrants du groupe de jeunes», a-t-elle poursuivi.

«Poursuivant nos investigations, 10 autres candidats en fuite ont été interpellés et le surlendemain 25 autres» a-t-elle signalé.

Des investigations étaient en cours pour mettre la main sur le reste de la bande, selon la même source.

À LIRE  Lutte contre la corruption : Lettre ouverte de Transparency International aux dirigeants de l’Union Africaine