Une centaine de personnes en partance pour l’Europe ont été interceptées hier lundi 4 juillet 2022 à Saint-Louis.

Alors que l’on n’a pas encore fini d’épiloguer sur le drame de Kanfoutine et la pirogue qui a échoué à Dahla (Maroc) et ayant quitté Saint-Louis, voilà que d’autres migrants s’apprêtaient à tenter le voyage par la mer.

Ils sont une centaine à avoir tenté, hier, d’embarquer à bord d’une pirogue dans la ville tricentenaire. Heureusement les éléments de la section de recherches les en ont empêché à temps. Avant qu’ils n’embarquent tous, ils ont été arrêtés et une enquête est ouverte. Ces candidats à l’émigration clandestine sont les énièmes à tenter ce voyage et rien ne les décourage.

La semaine dernière, 189 candidats à la migration irrégulière en provenance de Saint-Louis (Sénégal) pour rallier les côtes espagnoles ont échoué à Dahla. C’est dans cette ville portuaire marocaine située à quelque 1.750 km de Dakar, la pirogue a échoué avec à bord ses passagers dont deux femmes et leurs bébés. L’embarcation avait quitté Saint-Louis le 29 juin dernier pour se rendre en Espagne, mais n’a pas gardé le cap. Les clandestins, des ressortissants Sénégalais et Guinéens, ont été pris en charge dans un bâtiment, pendant 48 heures.

Lundi dernier, une pirogue qui avait à son bord, plus d’une centaine de candidats à l’émigration, a chaviré, à hauteur de Kafountine. Quelques passagers ont pu rejoindre la terre ferme, alors que 92 autres, dont des Sénégalais, des Gambiens, des Guinéens, des Bissau Guinéens et des Nigérians, ont été secourues au débarcadère de Kassel et à l’île de Tikome. Un incendie, serait à l’origine du drame. 15 corps sans vie ont été repêchés ce mercredi.

À LIRE  LANCEMENT DE LA CAMPAGNE ’’STAND FOR HER LAND’’ POUR L’ACCÈS DES FEMMES AU FONCIER