actualités

DRAME DE KAFOUNTINE : LE PROCUREUR ANNONCE DES POURSUITES CONTRE LES AUTEURS ET COMPLICES

LUTTE CONTRE L’ÉMIGRATION CLANDESTINE : “200 MILLIARDS DE L’UE DANS LE VENT AU SÉNÉGAL”

Les auteurs et complices qui ont organisé le voyage de la pirogue qui a chaviré au large de Kafountine (Bignona, sud) ayant entrainé 15 morts et plusieurs disparus seront poursuivis pour notamment escroquerie et homicide involontaire, a assuré jeudi le Procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Ziguinchor Papa Ismaël Diallo.

La Gendarmerie nationale a annoncé le même jour l’interpellation de sept individus impliqués dans un trafic de migrants à Kafountine.

Elle a expliqué dans un communiqué que dans la journée de lundi, à 07 heures, la brigade de Diouloulou a été alertée du chavirement et de l’incendie d’une pirogue.

L’embarcation transportait des migrants dans les bolongs de Kassel et Hilol, dans la commune de Kafountine.

Les opérations de recherche et de sauvetage ont été immédiatement lancées sur les lieux du drame en compagnie des services de pêche locaux, de la Croix-Rouge et de l’infirmier chef de poste de la commune.

Au total, 92 personnes, dont des Sénégalais, des Gambiens, des Guinéens, des Bissau Guinéens et des Nigérians, ont été secourues au débarcadère de Kassel et à l’île de Tikome.

Le Procureur de la République a fait état de 67 Sénégalais originaires de différentes localités, Tanaf, Makangou, de Simbandi Brassou, de Samine, de Bambali (Sédhiou), Kaffountine, Ziguinchor (Ziguinchor), Kolda et Dakar, 4 rescapés de nationalité nigériane, 8 rescapés gambiens, trois bissau-guinéens et 8 guinéens.

’’L’action des sapeurs-pompiers a permis de retrouver 4 autres rescapés qui s’étaient cachés dans les belons. Ce qui porte le nombre des rescapés à 92 dont 69 sénégalais’’, a poursuivi M. Diallo.

Au cours des opérations, 15 corps sans vie ont été repêchés avec l’appui de bénévoles, des sapeurs-pompiers et des éléments de la base navale d’Elinkine.

  Youssou Ndour reçoit le prix d’honneur GALIAN du Burkina Faso

’’Les sept personnes en garde à vue seront déférées au parquet de Ziguinchor à l’issue de l’enquête. Des poursuites sont envisagées pour les chefs d’inculpation d’association de malfaiteurs, d’organisation de migration irrégulière, d’homicide involontaire, de mise en danger de la vie d’autrui et d’escroquerie’’, a dit le maitre des poursuites.

Pour des faits de ces natures, a-t-il poursuivi, il n’existe aucune autre alternative que d’appliquer et de faire appliquer la loi dans toute sa rigueur.

’’Nous en appelons à la collaboration de la population et de tout sachant qui, à des fins essentiellement citoyennes pour éviter la survenue de telles ignominies, se doivent de collaborer avec les forces de défense et de sécurité et la justice en dénonçant de telles entreprises criminelles’’, a souligné le représentant du parquet.

Avec-APS-

Scroll al inicio