actualités

Macky Sall en Russie pour parler avec Vladimir Poutine

Macky Sall en Russie pour parler avec Vladimir Poutine 2

Avec Vladimir Poutine, Macky Sall évoquera la guerre en Ukraine et ses répercussions sur les livraisons de céréales en Afrique.

Le président sénégalais et président en exercice de l’Union africaine, Macky Sall, est attendu en Russie.

Avec son homologue russe, Vladimir Poutine, à Sotchi, ce vendredi [03.06.22], il devrait être notamment question de la guerre en Ukraine et de ses répercussions sur les livraisons de céréales en Afrique.

Appelés à la rescousse par l’Afrique, les Européens accélèrent leurs efforts pour sortir les stocks de céréales bloqués en Ukraine, notamment en négociant avec Moscou un accès sécurisé au port d’Odessa, afin d’éviter une crise alimentaire mondiale.

«La situation est préoccupante et le pire est peut-être devant nous», a averti le chef de l’Union africaine, Macky Sall, par visioconférence aux chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE réunis en sommet à Bruxelles.

La Russie «prend en otage les céréales»

Les Européens ne cessent de répéter que les sanctions occidentales contre Moscou ne sont «pas responsables» des tensions sur les marchés alimentaires, entraînées par l’offensive de la Russie –accusée mardi (31.05.2022) par le Premier ministre belge, Alexander De Croo, de «prendre en otage les céréales mondiales».

Outre le blocus des ports, Moscou «bombarde délibérément entrepôts et champs», a affirmé la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Les Occidentaux essaient aussi de débloquer les ports ukrainiens de la mer Noire, notamment le grand port d’Odessa (sud), principale porte de sortie de la production agricole du pays, pour relancer les exportations de céréales dont l’Ukraine est l’une des grandes productrices mondiales.

  Le gouvernement sénégalais invite tous les acteurs concernés à s'unir pour relancer le tourisme

Au moins, 20 millions de tonnes de céréales ukrainiennes ne peuvent actuellement être exportées à cause d’un blocus russe, faisant planer le risque d’une crise alimentaire mondiale.

Scroll al inicio