actualités

Aéroport International Blaise DIAGNE de Diass : Les travailleurs réclament 5 % des parts de l’Etat

Aéroport International Blaise DIAGNE de Diass : Les travailleurs réclament 5 % des parts de l’Etat 2

Les agents de l’aéroport Blaise Diagne veulent entrer dans le capital de la société de gestion LAS SA. Pour ce faire, ils réclament 5 % sur les 34 % de parts de l’Etat.

La participation au capital de la société de gestion est une demande forte des travailleurs aéroportuaires. En conférence de presse, hier, l’intersyndicale fustige «l’immobilisme» entretenu s’agissant de la mise en œuvre des accords relatifs à l’octroi de 5 % de parts aux travailleurs des services opérationnels de l’aéroport sur les 34 % de parts de l’Etat dans la société de gestion LAS SA. Ils affirment qu’ils attendent cette mise en œuvre depuis la mise en service de l’aéroport Blaise Diagne en décembre 2017. Ils plaident aussi pour l’indemnité de sécurité aérienne complémentaire (ISA et la prime d’indemnité d’harmonisation de 10 %).

D’autre part, les syndicalistes dénoncent les «dysfonctionnements» au niveau des aéroports du Sénégal. D’après eux, si ce ne sont pas des soucis d’approvisionnement correct en kérosène des aéronefs, ce sont des infiltrations d’eau et des inondations constatées à l’aérogare, à la tour de contrôle et même au salon d’honneur.

Les travailleurs révèlent également que les tapis à bagages sont régulièrement en panne. «Il y a des dysfonctionnements au niveau opérationnel dans les aéroports», souligne Cheikh Wade, le président de l’Intersyndicale des travailleurs de l’aviation civile et des transports aériens.

Mais le pire, selon lui, c’est la négligence dans la prise en charge des «dysfonctionnements récurrents» signalés au niveau de l’exploitation opérationnelle sous la responsabilité de la tutelle. «L’Intersyndicale n’écarte pas le dépôt d’un préavis de grève qui pourra déboucher sur la fermeture de l’aéroport, pour la satisfaction de ces revendications légitimes, au bénéfice des travailleurs et du secteur de l’aviation civile et des transports aériens du Sénégal», prévient Cheikh Wade. En outre, les travailleurs critiquent également «le non-respect», par la tutelle, des engagements pris vis-à-vis des représentants des travailleurs issus du séminaire de partage sur la stratégie du hub aérien.

  Macky Sall demande au PM ‘’d’examiner avec attention’’ le rapport de la Cour des comptes
Scroll al inicio