La Direction régionale du développement rural (DRDR) de Fatick fait état d’une meilleure campagne de commercialisation arachidière dans cette région cette année, avec 4188,5 tonnes de graines d’huilerie collectées, contre 583 tonnes lors de la précédente, en 2020-2021.

Au terme de la campagne 2021-2022, les opérateurs privés stockeurs (OPS) « ont pu collecter une quantité de 4.188,5 tonnes de graines d’huilerie pour une valeur de 1. 047. 135. 750 francs CFA à raison de 250 francs CFA le kg de coque », indique un rapport final de la DRDR de Fatick dont l’APS a obtenue copie.

La région de Fatick comptait cette année « 53 points d’achats pour 18 opérateurs devant collecter pour les usines, contre 94 points de collecte attribués à 37 opérateurs au début de la campagne de 2020-2021, soit une baisse notoire des points de collecte et des opérateurs », note le rapport de la DRDR.

« Sur les 53 points d’achats attribués officiellement à 18 opérateurs agrées devant collecter pour les usines pour la dernière campagne 2021-2022, seuls 15 points de collecte étaient fonctionnels, contre 11 opérateurs en activité à la fin de cette campagne », précise le document.

Concernant les semences écrémées et certifiées achetées pour la campagne de commercialisation arachidière 2021-2022, « la campagne est également meilleure grâce à une collecte de 16.353,3 tonnes de semences, contre 13.076 tonnes de semences pour la campagne 2020-2021 ».

« Sur 16.353, 269 tonnes de semences collectées, il y a 11.229, 806 tonnes certifiées et 5.123, 463 tonnes écrémées pour montant d’achats évalué à 4.466.354.730 francs CFA’’, relève la DRDR de Fatick.

À LIRE  Air Sénégal annonce son retour au Mali

Elle rappelle que les semences écrémées d’arachide sont vendues à 250 francs le kg coque d’arachide, alors que les prix de collecte fixés aux producteurs des semences certifiées d’arachide « sont à 365 francs CFA/kg pour le niveau base, à 290 francs CFA/kg pour le niveau R1, à 275 francs CFA/kg pour le niveau R2 et à 260 francs CFA /kg pour le niveau R3 ».

Selon le directeur régional du développement rural de Fatick, Mamadou Badiane, si la campagne arachidière 2021-2022 est meilleure en termes de quantités collectées que celle de 2020-2021, « c’est essentiellement lié à la pandémie du Covid-19 ».

« Ce qui illustre bien que la pandémie à Covid-19 avait un impact réel sur la commercialisation de l’arachide au cours cette campagne 2020-2021 », a-t-il soutenu dans un entretien avec l’APS.

Au cours de la campagne 2020-2021, a-t-il encore rappelé, l’Etat du Sénégal avait pour limite la propagation du Covid-19 et avait fermé « tous les marchés hebdomadaires ou loumas ».

« Il n’y avait pas donc durant cette période plus de mobilité des populations ni de points de ventes », a encore souligné M. Badiane.

La dernière campagne de commercialisation arachidière 2021-2022 avait officiellement démarré le 25 novembre 2021 pour prendre fin le 15 avril 2022.