Le président de la République a déclaré lors d’un dîner de réception des «Young leaders» de la French-African fondation au Palais de la République, jeudi, que les procédures qui conditionnent les décaissements en Afrique sont incompatibles avec un développement économique des pays africains à cause des limitations des mandats présidentiels.

«Puisque nous voulons plus de démocratie en Afrique, nous disons, il faut limiter les mandats, soit. Mais si au même, les procédures qui datent des années 60 sont les mêmes qui conditionnent le décaissement, quand est-ce que ces régimes mis en place vont avoir un bilan ?», demande-t-il. Avant d’ajouter: «Donc, tous les cinq (5) ans, on va virer des régimes, ça va être un éternel recommencement, contraire à l’idée du développement».

Selon le président en exercice de l’Union africaine, «il faut qu’en interne les administrations se réforment, qu’elles digitalisent leurs procédures. Mais également du côté des partenaires, qu’il y ait cette évolution aussi. Pour que nous puissions dans des délais convenus, pouvoir assurer le développement des populations».

Le Président sénégalais regrette que «trop souvent que ces formalités et procédures retardent la formulation et l’exécution des projets. Ce qui fragilise l’action publique et suscite des attentes finalement déçues».

Macky Sall en a profité pour encore une fois jeter des piques aux internautes sénégalais qui critiquent les actions du gouvernement.

Source:press.afrik

À LIRE  L’ARMP ET LA DIRECTION DE L’EMPLOI SCELLENT UN PARTENARIAT POUR FORMER 400 JEUNES