Le président de l’association des cinéastes sénégalais associés (CINESEAS), Moussa Touré, a appelé à Dakar, à une large concertation sur le 7eme art, afin de discuter de toutes les questions liées à ce secteur.

« Il faut que tous les cinéastes se réunissent et à travers des commissions, réfléchissent sur la formation, les festivals, la production, la distribution et les Rencontres cinématographique de Dakar (RECIDAK)’’, a-t-il déclaré.

Moussa Touré, réalisateur du film ‘’La Pirogue’’, produit en 2012, intervenait lors d’un point de presse organisé par l’association des CINESEAS, à la Maison de la culture Douta Seck, à Dakar.

Il a interpelé le ministère de la Culture et de la Communication sur la gestion du Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuel (FOPICA) alimenté par l’Etat à hauteur de 2 milliards de francs CFA depuis l’année dernière.

CINESEAS: Moussa Touré appelle à une large concertation sur le 7eme art 1

« En Conseil des ministres le 27 octobre 2021, il a été décidé le doublement à 2 milliards de francs CFA du FOPICA. Depuis ce moment, nous restons dans l’attente de concertation, voire d’informations sur les modalités de mise en œuvre de cette nouvelle allocation’’, a dit le président des CINESEAS.

Il appelle aussi les autorités à recevoir le nouveau bureau des CINESEAS mis en place le 25 novembre 2021 suite au décès de l’ancien président Cheikh Ngaïdo Ba le 17 janvier 2021.

Moussa Touré a aussi demandé que les cinéastes soient intégrés dans toutes les instances du cinéma local.

« Le cinéma local devient inexistant et tous les professionnels veulent savoir quand ce sera lancé le prochain appel à projet du FOPICA, car le dernier en 2017 n’a toujours pas été dévoilé’’, a ajouté Touré.

À LIRE  Macky présente ses condoléances aux familles des jeunes migrants

Les cinéastes Mansour Sora Wade, Pape Badara Seck, Hubert Laba Ndao, Khardiatou Sow, Clarence Delgado, Assane Diagne, Joseph Sagna, entre autres ont pris part à ce point de presse de l’association des CINESEAS. »