Le président sénégalais, Macky Sall, a qualifié de »période trouble» les moments que vit le monde, affirmant que son gouvernement tente d’y faire face en déployant, notamment, des efforts pour contenir »la poussée des prix» des denrées alimentaires, en raison du conflit en cours en Ukraine depuis fin février dernier.

Le président Sall a tenu ces propos devant la presse, lundi matin, peu après avoir effectué à la Grande mosquée de Dakar la prière de l’Aïd-el-fitr qui marque la fin du ramadan.

«Voilà que nous ne sommes pas encore sortis de la COVID-19, qu’une guerre lointaine en Ukraine a entraîné des conséquences encore plus graves sur la cherté de la vie, des produits pétroliers, sur les denrées alimentaires», a déploré M. Sall, évoquant le rôle que jouent l’Ukraine et la Russie dans la fourniture en blé et en pétrole à l’échelle mondiale.

«Ce n’est pas seulement le Sénégal, c’est toute l’Afrique qui subit ainsi que le monde entier. Nous prions pour un retour rapide à la paix en Ukraine. De ce retour de la paix en Ukraine dépendra la stabilité économique et sociale du monde», a-t-il ajouté.

Lors d’une conférence de presse donnée dimanche soir à Dakar avec le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, M. Sall avait de nouveau plaidé en faveur d’une «désescalade» en Ukraine, soulignant que le continent africain travaille dans l’optique de faire revenir la paix entre ce pays et la Russie.

À LIRE  L´UE SE POSITIONNE SUR LES FINANCEMENT DES PME