actualités

SAISIE DE FAUX MÉDICAMENTS D’UNE CONTRE-VALEUR DE 546 MILLIONS DE FRANCS CFA À THIAROYE GUEDJ

SAISIE DE FAUX MÉDICAMENTS D’UNE CONTRE-VALEUR DE 546 MILLIONS DE FRANCS CFA À THIAROYE GUEDJ 2

La brigade haute mer de la subdivision maritime des douanes a saisi 18 colis contenant 67 cartons de faux médicaments d’une contre-valeur de 546 millions de francs CFA, vendredi matin, à Thiaroye Guedj (ouest), annonce un communiqué de la division de la communication et des relations publiques des douanes.

La saisie a eu lieu à 4 heures, dans la zone maritime, non loin du débarcadère de ce quartier de la ville de Pikine, précise la même source.

Elle explique que la stratégie combinée de surveillance maritime et de patrouille, le long de la berge, a permis aux agents engagés dans l’opération de déjouer une tentative de déversement frauduleux des médicaments.

La marchandise, acheminée d’abord par voie maritime sur une embarcation artisanale, était sur le point d’être chargée dans un véhicule de transport en commun Ndiaga-Ndiaye, ajoute le texte.

L’inventaire de la marchandise frauduleuse a permis de constater que les cartons contenaient une grosse quantité de divers types de médicaments, selon la division de la communication et des relations publiques des douanes.

Elle précise que les médicaments saisis sont composés d’antalgiques, d’aphrodisiaques, d’antihistaminiques et de produits vétérinaires. Quatre cartons de 50 pots de 1.000 comprimés de chlorpheniramine font aussi partie de la marchandise prohibée.

Les comprimés ont été testés positifs à la kétamine, un produit anesthésiant souvent détourné de son utilisation stricte en milieu hospitalier pour être vendu et consommé à des fins psychotropes, selon le communiqué.

L’évaluation effectuée par des membres du Syndicat national des pharmaciens du Sénégal conclut à une contrevaleur totale de 546.141.000 de francs CFA, compte non tenu de la kétamine non encore évaluée, indique la division de la communication et des relations publiques des douanes.

  LES FOURNITURES SCOLAIRES, UN CASSE-TÊTE POUR LES PARENTS

Elle signale que deux individus ont été appréhendés, et que l’enquête suit son cours.

Scroll al inicio