actualités

Trafic de drogue à Kaolack : le plus «puissant cartel familial» du Sénégal démantelé

Trafic de drogue à Kaolack : le plus "puissant cartel familial" du Sénégal démantelé 2

Les brigades régionales de sécurité de Kaolack (centre) et de Diourbel, ville située à 150 kilomètres à l’est de Dakar, appuyés par leurs collègues de Kaffrine (centre-ouest), ont mis fin aux agissements du plus grand empire de trafic de drogue du Sénégal. Il s’agit en l’occurrence de la famille Ka, établie au quartier Thiofack de Kaolack, qui avait parvenu au bout d’une vingtaine d’années, à bâtir un véritable cartel.

Les membres de la famille Ka qui ont résisté à plusieurs opérations de sécurisation politiques d’envergure, sont enfin tombés mardi dernier. L’Observateur qui revient sur le déroulement du film du démantèlement de leur réseau de trafic de drogue, informe que l’assaut a été lancé le mardi vers les coups de 14 heures.

Ce jour-là, alors que l’essentiel des habitants de cette localité avaient fini de se retrancher dans leurs concessions, ou sous des arbres à la recherche d’une fraîcheur, les commissaires des Brs de Kaolack et de Diourbel avaient harmonisaient leurs stratégies, avant que le dispositif de la Brs de Diourbel ne débarque sur les lieux, vers 9 heures pour lancer l’assaut.

Agissant sous l’effet de surprise, les limiers de Diourbel, à bord de véhicules banalisés, foncent en direction des laboratoires de confection du chanvre indien, où s’activaient des jeunes, employés pour cette tâche, moyennant 5000 F Cfa le jour, chacun. A la vue des policiers, ce fut le sauve qui peut. Mais ces employés du cartel vont réaliser que les principaux accès du village sont ceinturés par d’autres policiers.

Une douzaine de personnes sera appréhendée. Avisées de l’arrivée de la police, les membres de la fratrie conviennent de sauver la tête de Mourad Touré, le baron du cartel, qui sera exfiltré via des portes secours. Ce dernier réussi ainsi à prendre la fuite à travers les mailles des filets.

  La Présidence sénégalaise dément une demande de l’UE de reporter les législatives du 31 juillet

« Le baron, en fuite, localisé à Touba »

Des sources du journal renseignent que Touré a été localisé dans la cité religieuse de Touba, où réside l’un de ses trois épouses. Les membres du réseau qui résident dans le domicile familial, n’auront pas la même chance. Au nombre de 10, ils seront tous placés en garde à vue.

Selon toujours des sources du canard, Mourad, en maître incontesté de ce puissant cartel, aurait acquis des champs de cannabis dans la région de Casamance, en zone rebelle. Dans le même ordre, il densifie sa collaboration avec le camp Salif Sadio, auprès de qui, il se ravitaillait.

Ne s’arrêtant pas là, Mourad et Cie vont se verser dans le blanchiment de capitaux en acquérant des maisons mise en location dans le département de Kaolack, des véhicules (taxis clandos, camions, camionnettes), des magasins, des troupeaux, des terres agricoles, mais aussi des sociétés de transfert d’argent. (…).

Scroll al inicio