Le chef de l’Etat, Macky Sall, a appelé, samedi, la jeunesse sénégalaise à s’inspirer du modèle de réussite représenté par les Lions du football, pour contribuer au raffermissement du vivre ensemble et participer aux efforts de développement du pays.

Macky Sall, présidant la cérémonie officielle de lancement de la Semaine départementale de la jeunesse de Dakar, à Diamniadio, a déclaré que les Lions du football, champions d’Afrique et qualifiés pour la deuxième fois consécutive au Mondial, ont donné le bon exemple à la jeunesse sénégalaise.

Dans des propos rapportés par Radio Sénégal (publique), il a demandé aux jeunes de ne pas aller chercher de modèle ailleurs, les Lions offrant selon lui «un des meilleurs exemples de réussite sportive», qui rappelle en même temps les valeurs sénégalaises de «courage» et de «dignité».

L’exemple des Lions doit aussi rappeler que pour réussir dans toute entreprise, les jeunes sont appelés à s’armer de foi, a-t-il indiqué, avant de les inviter à refuser la violence qui ne mène selon lui qu’à l’impasse.

Le président de la République a fait l’éloge de la jeunesse sénégalaise, «vibrante» et «créative qui incarne l’esprit et la force vitale de la nation» sénégalaise.

La Semaine de la jeunesse, une occasion de «rassemblement», «d’interconnection» et «d’éclosion de talents», a été réinstaurée «dans un esprit novateur», pour amener les jeunes à contribuer au raffermissement du vivre-ensemble au renforcement de l’éducation citoyenne, a-t-il expliqué.

De cette manière, les jeunes peuvent en même temps participer aux efforts collectifs pour le développement économique et social et partager leurs préoccupations pour qu’elles soient prises en compte dans l’élaboration des politiques publiques, selon Macky Sall.

À LIRE  LE SIÈGE DE L’ONU A DIAMNIADIO

Il a par ailleurs réitéré la nécessité d’adapter l’éducation et la formation aux «réalités du temps» et aux «besoins du marché», estimant que l’emploi salarié n’est pas la solution pour apporter les réponses indiquées à la question de l’emploi des jeunes.

L’administration, à travers ses différents secteurs, n’emploie que 161 personnes, sur «18 millions de Sénégalais bientôt», et même en comptant sur le privé, l’emploi salarié n’atteint pas 500.000 personnes, note-t-il.

Selon lui, cela justifie toute l’importance de la mission confiée à la Délégation générale à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes (DER/FJ) qui «propose une alternative aux circuits classiques de l’emploi».

Le président Sall a appelé la DER à accélérer le rythme de ses activités pour atteindre l’objectif de création de 65.000 emplois qui lui a été assigné, contre 46.333 actuellement.

Il a laissé entendre que le secteur privé peut également contribuer à l’atteinte de cet objectif en en recrutant 8000 jeunes en s’appuyant sur les opportunités offertes par la convention nationale Etat-employeur.

Avec-APS-