L’institut Cervantes de Dakar va participer à la 14e édition de la Biennale de l’Art africain contemporain de Dakar, prévue du 19 mai au 21 juin 2022, a annoncé, jeudi, dans la capitale sénégalaise, son directeur, Nestor Nongo Nsala.

‘’Nous allons (…) particip[er] à la prochaine biennale (…) Nous serons présents à plusieurs forums, qui aurons lieu à Dakar et en même temps dans notre centre’’, a dit M. Nsala lors d’une conférence de presse.

La 14e édition de la Biennale de Dakar – consacrée depuis sa première édition en 1990 à l’Art africain contemporain – comprendra plusieurs activités artistiques, dont une exposition officielle internationale consacrée au triptyque ‘’créer, imaginer et inventer’’.

Cette exposition mettra en lumière les œuvres de 59 artistes visuels et collectifs d’artistes, qui viendront de plusieurs pays, selon le site Internet dédié à l’événement.

Le thème de l’édition 2022, ‘’Ĩ Ndaffa#’’, est ‘’une exhortation à créer un nouveau destin commun, un futur ensemble’’.

Lors de sa conférence de presse précédée d’une visite de l’institut Cervantes de Dakar, situé dans le quartier de Fann, son directeur a rappelé la mission de l’établissement, qui est le premier centre culturel espagnol en Afrique subsaharienne, inauguré le 13 décembre 2021 par la reine d’Espagne, Letizia Ortiz.

‘’C’est dans un contexte de rapprochement soutenu entre l’Espagne et l’Afrique que nous avons ouvert ce (…) centre’’, a-t-il dit.

‘’Notre objectif est de rapprocher le Sénégal et l’Espagne parce que, comme vous le savez, il y a une forte présence des Sénégalais en Espagne, et vice versa. Donc nous sommes là pour renforcer les liens entre les deux pays. Mais notre but primordial, c’est la relation culturelle entre les deux pays’’, a précisé M. Nsala.

À LIRE  Le Règlement intérieur du Comité de pilotage du Dialogue national adopté

L’Espagne a décidé de se rapprocher de l’Afrique, ‘’à partir du Sénégal, qui est un pays stratégique’’ pour elle, a-t-il ajouté.

La mission de l’institut Cervantes de Dakar repose, selon son directeur, sur deux volets : un volet académique, à travers l’enseignement de l’espagnol, et un volet dédié à la coopération culturelle.

Le centre culturel forme des étudiants et contribue à l’enseignement de la langue espagnole au Sénégal.

‘’Nous dirigeons, à partir de Dakar, toute la politique de [l’institut Cervantes] dans la région. Nous avons une antenne qui est déjà ouverte à Abidjan’’, la capitale de la Côte d’Ivoire, a indiqué Nestor Nongo Nsala.

Il rappelle que le centre porte le nom du plus grand écrivain espagnol de tous les temps, le romancier Miguel de Cervantes, auteur du célèbre livre ‘’Don Quichotte’’.

‘’Le Sénégal compte parmi les trois principaux pays pourvoyeurs d’étudiants d’espagnol en Afrique subsaharienne, avec plus de 400.000 étudiants, derrière le Bénin, qui en a 450.000, et la Côte d’Ivoire, qui a 500.000 étudiants’’, indique un communiqué de l’institut Cervantes.

Selon le même document, le Sénégal a quelque 3.000 professeurs d’espagnol.