actualités

Crise ukrainienne : la Russie lance son opération militaire, des troupes terrestres entrent en Ukraine

Crise ukrainienne : la Russie lance son opération militaire, des troupes terrestres entrent en Ukraine 2

Crise Ukrainienne: Les faits Des explosions ont été entendues dans le Donbass mais également jusqu’à Kiev et Odessa, quelques minutes à peine après une déclaration du président russe annonçant le lancement d’une opération militaire spéciale en Ukraine. Des troupes russes auraient franchi la frontière avec la Biélorussie.

Une déclaration de guerre. Alors que les tensions de ces derniers jours faisaient craindre une invasion de l’Ukraine, le président russe Vladimir Poutine a annoncé jeudi 24 février une « opération militaire spéciale » en pour défendre les séparatistes de l’est du pays. « Pour cela, nous nous efforcerons d’arriver à une démilitarisation et une dénazification de l’Ukraine », a déclaré le maître du Kremlin assis à un bureau en bois sombre, promettant de conduire « au tribunal ceux qui ont commis de nombreux crimes, responsables de l’effusion de sang de civils, notamment des citoyens russes ».

Si Vladimir Poutine n’a pas donné de précision quant à l’ampleur de l’opération militaire, plusieurs explosions ont été entendues à travers le pays notamment à Marioupol et Kharkiv (deuxième ville d’Ukraine) à l’est, mais également à Odessa sur la mer Noire et jusqu’à Kiev, la capitale, où les sirènes anti-bombardement ont été activées. Aux alentours de 7 heures du matin, l’armée russe avait annoncé la destruction des bases aériennes et la défense antiaérienne ukrainienne. Les autorités ukrainiennes ont de leur côté assuré avoir abattu cinq avions et un hélicoptère russes.

Ces dernières heures, des vidéos capturées par des caméras de vidéosurveillance à la frontière entre l’Ukraine et la Biélorussie ont montré l’entrée de chars russes sur le territoire ukrainien. Au sud, des troupes russes auraient également débarqué à Odessa, sur les bords de la mer Noire, a expliqué un conseiller ukrainien des affaires étrangères à des journalistes.

  COVID-19 : le suivi des malades infectés par le coronavirus à domicile

Frappes contre les infrastructures militaires
« Nous n’avons pas dans nos plans une occupation des territoires ukrainiens, nous ne comptons imposer rien par la force à personne », a-t-il assuré dans un message qui semble avoir été enregistré le même jour que la précédente annonce lundi 21 février. Il s’est adressé aux militaires ukrainiens leur disant : « je vous appelle à déposer les armes », assurant qu’ils pourront alors « quitter le champ de bataille sans entrave ».

Loi martiale décrétée en Ukraine
Les autorités ukrainiennes font état d’attaques menées par des troupes russes aux frontières avec la Russie mais également à la frontière avec la Biélorussie, évoquant des frappes menées à l’aide d’artillerie.

L’opération en cours dans plusieurs villes d’Ukraine vise à « détruire l’État ukrainien, s’emparer de son territoire par la force et établir une occupation », a immédiatement communiqué le ministère ukrainien des Affaires étrangères. Kiev a également appelé la communauté internationale à « agir immédiatement » : « Seules des actions unies et fortes peuvent arrêter l’agression de l’Ukraine par Vladimir Poutine ».

Scroll al inicio