Les syndicats d’enseignants regroupés autour du G7 ont rencontré samedi, une troisième fois, le gouvernement pour trouver un accord afin de mettre un terme à la crise scolaire qui empêche les élèves de faire régulièrement cours depuis plusieurs mois.

Le G7, coalition regroupant des syndicats les principaux syndicats du secteur de l’enseignement au Sénégal, a décidé de maintenir son mot d’ordre de grève depuis quelques semaines, samedi, au sortir d’une rencontre avec le gouvernement, a-t-on appris de source médiatique.

Crise scolaire: 3e Rencontre enseignants-gouvernement 1

A l’issue de cette rencontre qualifiée par la presse comme celle de la dernière chance, les deux parties ont décidé de se rencontrer une nouvelle fois jeudi, pour tenter de rapprocher leurs différentes positions, rapporte Radio Sénégal (publique).

Les syndicalistes ont d’ores et déjà enregistré plusieurs propositions du gouvernement, des mesures dont l’impact sur les finances de l’Etat s’élève au total à 90 milliards de francs CFA, selon le ministre du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo.

L’année scolaire 2021-2022 est marqué par plusieurs semaines de perturbations liées à des grèves déclenchées par les syndicats du G 7, pour amener le gouvernement à appliquer le protocole d’accord signé en 2018 avec les syndicats d’enseignants.

Les points d’accords à appliquer portent notamment sur le relèvement du montant de plusieurs indemnités (logement, indemnité d’enseignement ou de contrôle et d’encadrement).

Le G7, ou Groupe des sept, est une organisation intersyndicale regroupant les sept principaux syndicats d’enseignement du pays, dont le Saemss et le Cusems, des centrales du moyen secondaire.

À LIRE  le sénégal a RÉCEPTIONé UN SECOND LOT DE 151.200 DOSES DE JOHNSON & JOHNSON