actualités

hausses des prix alimentaires au Sénégal en un an

hausses des prix alimentaires au Sénégal en un an 2

Flambée des prix des produits de première nécessité. Pénurie de sucre. Et une population exaspérée de voir le coût de la vie augmenter sans que le pouvoir d’achat n’en fasse autant. Le Sénégal n’échappe pas à l’inflation des prix des denrées alimentaires de base.

A FCFA 256 le prix moyen du kilo de mil au mois de janvier, il n’a augmenté que de 1% en un an mais de 12% à leur moyenne sur cinq ans. Le sorgho à FCFA 250 et, quant à lui, en hausse de 10% en un an et de 16% par rapport à la moyenne quinquennale.

Le maïs a enregistré la plus forte hausse des prix, à FCFA 264 le kilo en janvier, soit 18% de plus qu’il y a un an et 21% de plus que ces cinq dernières années. A noter qu’il est FCFA 10 moins cher que le maïs importé qui lui a augmenté de 17% par rapport à janvier 2021 et de 20% par rapport à la moyenne quinquennale.

Le riz local affiche, quant à lui, une belle performance. Il est proposé au consommateur à FCFA 314, soit 2% de moins qu’en janvier 2021 mais tout de même 9% plus cher que sur la moyenne des 5 ans. A noter que le prix moyen en janvier du riz brisé importé non parfumé a été de FCFA 330, en hausse d e2% par rapport à il y a un an et de 10% sur la moyenne quinquennale.

Quant aux légumineuses, le niébé a bondi de 62% par rapport à janvier 2021 à FCFA 859 le mois dernier, l’arachide décortiquée de 9% à FCFA 659 et l’arachide coque de 3%à FCFA 326.

  LA PÊCHE ET L’AQUACULTURE CONTRIBUENT À LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET À LA CRÉATION DE RICHESSES

Bonne nouvelle sur les légumes : à FCFA 480 le kilo, l’oignon importé est en baisse de 8% mais à FCFA 683 le kilo de pomme de terre importé a bondi de 31%.

Scroll al inicio