Le chef de l’Etat Sénégalais a profité du dernier conseil des ministres mercredi pour faire ses « adieux » à ses ministres.

Macky Sall a annoncé à ses désormais ex-ministres qu’il va nommer un Premier ministre et procéder à un nouveau remaniement dès son retour d’Addis Abeba, la capitale éthiopienne le 9 février, où il sera installé à la tête de l’Union africaine samedi.

Le remaniement ministériel agité depuis l’annonce de la réintroduction du poste du Premier ministre supprimé en 2019 est imminent. Après les élections municipales du 23 janvier qui a vu la coalition présidentielle perdre les villes symboliques de Dakar et Ziguinchor au profit de l’opposition, Macky Sall va devoir rebattre les cartes dans un remaniement qui pourrait toucher les différentes sphères de l’Etat.

Se dirige-t-on vers un gouvernement d’union nationale ou un gouvernement politique en vue des prochaines échéances électorales? Qui sera le futur Premier ministre? Macky Sall va-t-il se séparer des responsables qui ont perdu leurs fiefs lors des dernières élections municipales ?

Quel avenir pour Moustapha Niass (président Assemblée nationale), Aminata Mbengue Ndiaye (présidente Haut Conseil des collectivités territoriales) et Idrissa Seck (président du Conseil économique social et environnemental) ? Ces alliés traditionnels de Macky Sall, à la tête des trois grandes institutions du pays, ont un point commun : ils ont vu leurs poulains perdre lors des dernières élections locales.

Si Moustapha Niass a manifesté son désir de quitter le perchoir après les élections législatives, il est légitime de s’interroger sur les sorts d’Idrissa Seck, deuxième à la dernière présidentielle de 2019 avant de rallier Macky Sall en novembre 2020, et Aminata Mbengue Ndiaye, patronne du Parti socialiste.

À LIRE  Covid-19/sénégal: 43 nouveaux cas et 3.549 patients sous traitement

La nouvelle équipe gouvernementale devrait vite prendre ses marques avant les élections législatives prévues le 31 juillet 2022 et la présidentielle de février 2024.

Élu en 2012 et réélu au premier tour en 2019, Macky Sall (60 ans) ne s’est pas encore prononcé officiellement sur une éventuelle candidature à un troisième mandat en 2024.