Les recettes douanières sénégalaises se sont sont chiffrées en 2021 à quelque 1176 milliards de francs CFA contre 1020 milliards l’année précédente, a indiqué, mercredi, le ministre des Finances et du budget, Abdoulaye Daouda Diallo.

’’Les liquidations douanières affichées par le système ‘’GAINDE’’ se sont chiffrées, en 2021, à 1176 milliards de francs CFA contre 1020 milliards, en 2020, une performance remarquable’’, a-t-il déclaré, à la cérémonie protocolaire de la Journée internationale des Douanes.

Le thème de l’édition 2020 de cette journée est axé sur le thème : ’’Accélérer la transformation numérique de la Douane en développant une culture de la donnée et un écosystème performant’’.

Abdoulaye Daouda Diallo a évoqué une ’’performance remarquable’’ réalisée par les services douaniers sénégalais à travers une ’’mobilisation exceptionnelle des recettes’’ favorisée en grande partie grâce à la mise en œuvre de la stratégie Sénégal numérique (SN- 2025) et le lancement de la Stratégie de mobilisation des Recettes à moyen terme (SRMT).

S’agissant de la lutte contre la fraude, le ministre a dit louer l’engagement des agents qui ne cessent de s’illustrer par diverses saisies relatives aux trafics liés à la criminalité transfrontalière organisée au niveau des routes terrestres, aériennes et fluviomaritimes

’’L’importante saisie de munitions d’armes de guerre opérée, il y a quelques jours, dans l’enceinte portuaire, grâce au professionnalisme des agents des Douanes, qui ont su mené cette action au moyen d’une exploitation judicieuse des données, traduit à souhait la farouche abnégation de lutter contre la fraude sous toutes ses formes’’, a-t-il fait valoir.

Le ministre des Finances et du Budget a dans le même temps salué ces ’’excellents résultats’’ qui confortent l’espoir d’un Sénégal émergent, par la disponibilité des ressources internes destinées au financement des projets et programmes mais également par la sécurisation plus affirmée de notre espace géographique en proie à de multiformes tentatives malveillantes.

À LIRE  LA BANQUE MONDIALE ALLOUE 484 milliards de francs CFA AU SENEGAL

Il a assuré demeurer ’’convaincu’’ que la mise en œuvre du Programme de modernisation de l’administration des Douanes (PROMAD) constituera un catalyseur à l’accélération de la dynamique de transformation numérique enclenchée par la Douane.

Selon lui, ’’le numérique occupe une place de premier choix dans le PROMAD qui va constituer, dans la décennie à venir, le substrat de toute la stratégie de modernisation des Douanes sénégalaises’’.