Covid-19: Le Sénégal a déclaré, samedi, 282 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus enregistrées lors des dernières 24 heures, confirmant une poussée épidémique dernièrement relevée.

Le Sénégal a déclaré, samedi, 282 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus enregistrées lors des dernières 24 heures, confirmant une poussée épidémique dernièrement relevée.

Les cas supplémentaires d’infection ont été détectés sur la base de tests virologiques réalisés sur un échantillon de 1922 personnes, correspondant à un taux de positivité de 14, 67 %, a annoncé le ministère de la Santé et de l’Action sociale.

Faisant le point de la situation de l’épidémie, le porte-parole du ministère de la Santé a précisé que parmi les nouveaux cas enregistrés 14 étaient des contacts suivis par les services sanitaires, 266 des cas issus de transmission communautaire, les 2 étant des cas importés à partir de l’Aéroport Blaise Diagne de Diass (AIBD).

Le docteur El Hadji Mamadou Ndiaye a, dans le même temps, fait savoir que le plus grand nombre de nouvelles contaminations avait été localisé dans la région de Dakar avec 231 cas supplémentaires.

Les 35 autres ont été enregistrées dans les régions de Thiès (ouest), Diourbel, Fatick (centre), Saint-Louis (nord) et Ziguinchor (sud), a souligné le Directeur de la Prévention.

Le docteur Ndiaye a signalé que 85 patients avaient été contrôlés négatifs et déclarés guéris lors des dernières 24 heures, alors que 801 autres, dont 2 dans un état grave, sont encore suivis à domicile ou pris en charge dans les structures dédiées.

Depuis le début de l’épidémie sur son territoire, le Sénégal a officiellement déclaré 75337 cas positifs au nouveau coronavirus. Parmi les personnes ayant contracté le virus, 72 645 ont recouvré la santé et 1890 ont perdu la vie.

À LIRE  LE SÉNÉGAL, UN FUTUR HUB SPORTIF AFRICAIN

Par ailleurs, un an après le lancement d’une campagne de vaccination contre le nouveau coronavirus, 1365479 personnes ont au moins reçu une dose de vaccin sur toute l’étendue du pays, d’après les données du ministère de la Santé.