La crise sanitaire a eu des répercussions sur l’économie sénégalaise, en 2020, qui a enregistré un taux de croissance de 1,3%, après 4,6% en 2019.

Cette situation est consécutive à la crise sanitaire liée au Covid-19 et les mesures restrictives prises par les autorités (nationales et internationales) pour limiter la propagation du virus. De plus, une hausse de 1,5% du niveau général des prix est notée en 2020, après une appréciation de 2,1% en 2019. Les dépenses de consommation finale ont progressé, en volume, de 2,3% après 4,3% en 2019.

Ce ralentissement est en liaison avec le comportement de la dépense de consommation marchande des ménages qui s’est accrue de 1,0% en 2020, après 4,0% en 2019. La Formation brute de Capital fixe (FBCF), en volume, a évolué de 4,3% en 2020 contre 10,3% en 2019, sous l’effet du faible dynamisme de sa composante privée (1,7% en 2020 contre 11,3% en 2019). Les exportations des biens et services se sont contractées de 13,0%, après une hausse de 14,4% enregistrée en 2019 tandis que les importations de biens et services se sont accrues de 7,0% en 2020 contre 6,8% en 2020. Le taux d’épargne nationale s’est bonifié de 0,4 point pour s’établir à 24,3% du PIB en 2020 contre 23,8% en 2019.

«Les dépenses de consommation finale ont progressé, en volume, de 2,3% après 4,3% en 2019. Ce ralentissement est en liaison avec le comportement de la dépense de consommation marchande des ménages qui s’est accrue de 1,0% en 2020, après 4,0% en 2019», note le document de l’ANSD

À LIRE  ALLÈGEMENT FISCAL POUR LA PRESSE ET LE TOURISME, LA MESURE MISE EN ŒUVRE DANS LE CADRE DE LA LFI 2021

Qui ajoute que «La Formation brute de Capital fixe (FBCF), en volume, a évolué de 4,3% en 2020 contre 10,3% en 2019, sous l’effet du faible dynamisme de sa composante privée (1,7% en 2020 contre 11,3% en 2019)».

«Les exportations des biens et services se sont contractées de 13,0%, après une hausse de 14,4% enregistrée en 2019 tandis que les importations de biens et services se sont accrues de 7,0% en 2020 contre 6,8% en 2020. Le taux d’épargne nationale s’est bonifié de 0,4 point pour s’établir à 24,3% du PIB en 2020 contre 23,8% en 2019», indique les statisticiens.