L’œuvre nationale historique qu’est le TER a été réalisée avec un coût global de 780 milliards de FCFA, a renseigné le Chef de l’État à l’occasion de la cérémonie de mise en service commercial de l’infrastructure.

« L’État du Sénégal a investi 238,1 milliards de FCFA dans ce projet. Quatre partenaires, fidèles à nos relations de confiance, ont contribué au financement de ce projet par leurs prêts : la France, à travers l’Agence Française de Développement, le Trésor français et la Banque publique d’Investissement, pour un total de 235,3 milliards de FCFA, la Banque Islamique de Développement, pour 195,6 milliards, et la Banque africaine de Développement pour 111 milliards », a déclaré Macky Sall.

« Je félicite chaleureusement le Ministre en charge des Infrastructures, le Ministre des Finances et du Budget, le Ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, leurs collaborateurs, et tous ceux qui, par le passé, ont travaillé sur le projet », a-t-il dit.

Il a rappelé, à cet effet, que trois (3) partenaires, plus la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO, restent engagés aux côtés du Sénégal pour la réalisation de la 2e phase qui mènera le TER à l’AIBD.
« Je renouvelle à nos partenaires nos remerciements et notre gratitude pour leur soutien à notre quête d’émergence par la réalisation d’infrastructures de développement », a dit le président de la République à Diamniadio.

Macky Sall a salué le dévouement des hommes et femmes qui, jour et nuit, ont consacré au projet leur temps, leurs efforts et leur intelligence.

« Je félicite chaleureusement le Ministre en charge des Infrastructures, le Ministre des Finances et du Budget, le Ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, leurs collaborateurs, et tous ceux qui, par le passé, ont travaillé sur le projet », a-t-il dit.

À LIRE  Coronavirus: un cas recensé au Nigeria, le premier en Afrique subsaharienne