Le Programme d’accompagnement des communautés pour la protection de l’enfant (PACOPE) a déclaré, vendredi, avoir fourni une assistance sociale à 315 enfants de Nimzatt, un quartier de Kaolack (centre) au cours des cinq dernières années.

‘’En cinq ans, nous avons travaillé avec 315 enfants vivant dans 73 familles’’, a dit sa coordonnatrice locale, Sali Bodian, lors d’une cérémonie de clôture des activités du programme.

Le PACOPE a été financé par SOS Villages d’Enfants Monde (Luxembourg) et le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (France). Il intervenait dans la protection de l’enfance au Sénégal, depuis 2017.

A Kaolack, il venait en aide aux associations villageoises d’épargne et de crédit, outre la protection des enfants et des adolescents.

‘’Après cinq ans d’exercice dans le quartier Nimzatt de Kaolack, nous avons fait un bilan satisfaisant’’, s’est réjouie Sali Bodian en présence de plusieurs délégués de quartier et du chef du service départemental du développement communautaire de Kaolack, Birahim Fall.

‘’Nous avons bien aidé (…) à protéger les enfants’’, a-t-elle ajouté.

Grâce aux résultats obtenus, un autre programme similaire sera mis en œuvre pour la période 2022-2026, avec un financement des mêmes partenaires, a annoncé Mme Bodian.

Selon elle, le futur programme sera destiné à Darou Salam Diameguène, Diameguène Extension, Ndangane et Samba Moussa, quatre quartiers de la commune de Kaolack.

‘’Le PACOPE a favorisé la création de comités de quartier dédiés à la protection de l’enfant. La question de l’état civil a été bien prise en charge par ce programme dont nous saluons les résultats’’, s’est réjoui un délégué de quartier.

À LIRE  L'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal décroche le Grand Prix mondial Hassan II de l'eau