Les Forces de défense et de sécurité sont à pied d’œuvre pour stopper les ’’saccages’’ des forêts causés par le trafic et la coupe abusive de bois, a assuré jeudi à Saly-Portudal (Mbour, Ouest), le ministre de l’Environnement et du développement durable, Abdou Karim Sall.

’’Sur le plan de la lutte contre les coupes abusives de bois, les Forces de défense et de sécurité (l’Armée, la Gendarmerie, la Police, les eaux et forêts, la Direction des parcs nationaux) et tout le monde sont pied d’œuvre, pour mettre fin à ces saccages inqualifiables, notamment dans les zones sud et qui commencent à se faire sentir dans les régions nord’’, a-t-il déclaré.

M. Sall s’exprimait lors du démarrage d’une session de formation des formateurs au profit des nouvelles recrues de son département. Il pense que ce combat contre la coupe illicite et abusive du bois, ‘’est un travail de longue haleine’’, même, selon lui, son département ‘’est bien préparé pour cette mission’’.

Il a à cet effet, soutenu que le recrutement spécial de nouveaux agents a permis à son département de disposer de 600 nouvelles recrues dans les services des eaux, forêts, chasse et conservation des sols et des parcs nationaux.

’’Nous sommes aujourd’hui à 413 éléments recrutés qui sont formés et qui vont être sur le théâtre des opérations pour travailler de manière concertée avec les autres forces de défense et de sécurité pour protéger notre patrimoine forestier’’, a souligné M. Sall.

’’L’ambition de ce programme nécessite la mobilisation de toutes nos forces et nos énergies, ainsi que des ressources humaines qualifiées pour l’atteinte des objectifs qui nous sont assignés’’, a indiqué M. Sall.

À LIRE  Le point "Gouvernement face à la presse" de ce jeudi annulé