AFRIQUE-TURQUIE: Deux mois après son Forum économique, centré sur les investissements et les échanges, le président Erdogan a accueilli une quarantaine de hauts responsables africains.

La Turquie et une centaine de responsables africains, réunis deux jours durant à Istanbul, se sont engagés à renforcer leurs liens et leur coopération, illustrant l’investissement croissant d’Ankara sur le continent.

Au terme de cette réunion samedi, le président Recep Tayyip Erdogan a promis d’envoyer 15 millions de doses de vaccins anti-Covid en Afrique, laissée pour compte dans la distribution mondiale malgré l’apparition et l’identification pour la première fois du nouveau variant Omicron en Afrique du Sud et au Botswana.

Ankara s’est beaucoup investi en Afrique ces deux dernières décennies sous les auspices de M. Erdogan pour développer les liens diplomatiques mais aussi économiques et commerciaux, en particulier dans le domaine de la défense.

Ce sommet de deux jours, qui s’est achevé samedi, est le troisième du genre, destiné à renforcer le partenariat avec le continent dont le chef de l’Etat a visité plus d’une trentaine de pays.

En octobre, il avait déjà convié les hommes d’affaires africains à un Forum économique sur les rives du Bosphore, faisant notamment valoir l’absence de passé colonial de la Turquie en Afrique.

Dans une allocution samedi, M. Erdogan a annoncé que la Turquie prendrait en charge l’acheminement des 15 millions de doses destinées à enrayer la propagation de la pandémie sur le continent.

Les chercheurs turcs ont développé leur propre vaccin, le « Turkovac » et déposé une demande d’approbation d’urgence: dès que ce sera fait, ce vaccin sera partagé avec l’Afrique a promis le président.

À LIRE  Pégasus : Des dirigeants africains espionnés

Ils sont treize chefs d’État et deux Premiers ministres à avoir accepté l’invitation du président turc et à honorer de leur présence ce rendez-vous d’Istanbul des 17 et 18 décembre. Ainsi, deux mois après son Forum économique, centré sur les investissements et les échanges, le président Recep Tayyip Erdogan a accueilli une quarantaine de hauts responsables africains, Ce nouveau rendez-vous devrait cette fois être centré sur les questions de sécurité, la Turquie promouvant ses équipements militaires à moindre coût – et assortis de conditions souples – auprès des pays africains. En attendant d’aller plus loin sur ce terrain, Ankara dispose déjà d’une base militaire en Somalie.