Au Sénégal, l’arachide est la principale culture de rente. Si en 2020/2021, la filière avait brillé sur le plan de l’offre, les perspectives sont beaucoup moins reluisantes pour cette nouvelle campagne.

Au Sénégal, la production d’arachides sera moins importante en 2021/2022. Ladite campagne qui a débuté le 25 novembre dernier devrait se solder par une récolte de 1,6 million de tonnes, soit une diminution de 200 000 tonnes par rapport à l’exercice précédent.

Selon Moussa Baldé, ministre de l’Agriculture, cette situation s’explique principalement par un mauvais hivernage qui pénalisera le rendement de la culture. D’après le responsable, le volume total d’arachides collecté pour les semences, la transformation en huile et l’exportation est attendu entre 600 000 et 800 000 tonnes durant la saison contre environ 717 000 tonnes en 2020/2021.

Dans le contexte d’une baisse annoncée de l’offre, de nombreux observateurs estiment que la Sonacos devra batailler pour atteindre son ambitieux de collecte affiché durant cette saison. Le principal huilier du pays compte acquérir en effet 150 000 tonnes de l’oléagineux soit plus que le double du stock réalisé un an plus tôt (65 000 tonnes).

Au Sénégal, le prix d’achat minimum du kilogramme d’arachides a été fixé à 250 Fcfa en 2021/2022.

Source: agenceecofin.com

À LIRE  3,5 millions d’euros POUR L’ACCOMPAGNEMENT DES TPE ET DES PME SÉNÉGALAISES