La manifestation du mouvement Y en a marre de ce 10 décembre 2021 devant l’Assemblée nationale a été interdite par le préfet de Dakar.

La procession devait partir de la grande porte de l’université Cheikh Anta Diop pour se terminer à la place Soweto, en face de l’Hémicycle. L’autorité préfectorale motive sa décision par un risque de trouble à l’ordre public, d’entrave à la circulation des personnes et des biens et l’arrêté Ousmane Ngom portant interdiction de manifestation sur l’avenue Malick Sy au Cap Manuel.

Toutefois, Y en a marre menace de braver l’interdiction préfectorale : “Les mouvements FRAPP et Y’en à marre ont décidé de résister à cette interdiction illégale et illégitime qui prouve s’il en était besoin les graves reculs démocratiques en cours au Sénégal depuis 2012 particulièrement dans le domaine de la justice“, lit-on dans le document.

Lors d’une conférence de presse tenue le 18 Novembre dernier, Y en a marre avait annoncé une reprise de ses activités de mobilisation citoyenne à travers des marches pacifiques et autres pour dire basta à une justice à deux vitesses. Ce qui a révolté Aliou Sané et Cie, c’est la liberté provisoire dont a bénéficié le «complice» de Kilifeu Thierno Amadou Diallo.

À LIRE  MACKY SALL aura "un échange franc" avec les travailleurs à l'occasion de la fête du Travail