Le Conseil national de la lutte contre le Sida (CNLS) met les jeunes au coeur de sa stratégie de communication dans la perspective d’une ’’génération sans Sida’’, a laissé entendre sa Secrétaire exécutive.

’’Nous avons responsabilisé des jeunes, qui ont déjà organisé des panels, un peu partout. Il ont sélectionné de jeunes leaders qui vont demain nous faire la restitution (…) de ce que les jeunes pensent et comment ils peuvent nous promettre une génération sans Sida’’, a confié Docteur Safiatou Thiam.

Elle s’entretenait avec l’APS à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le Sida dont le thème est : ’’Mettre fin aux inégalités. Mettre fin au Sida. Mettre fin aux pandémies’’.

Dr Safiétou Thiam a souligné que ’’cette initiative s’inscrit dans une ferme volonté d’impliquer les jeunes davantage dans l’élaboration des stratégies de lutte contre les nouvelles infections chez les jeunes, en ayant déjà une discussion avec eux pour savoir comment est-ce qu’ils voyaient notre communication’’.

La CNLS a demandé à ces jeunes de définir une stratégie de communication qu’ils ont partagée dans leurs réseaux Facebook, Instagram et twitter, a t-il résumé.

’’C’est une méthode que nous ne connaissions pas, mais que nous serons obligés d’adopter. Les jeunes nous ont demandé clairement de les impliquer quand on définit des politiques’’ les concernant, a-t-elle dit.

’’Nous savons nos possibilités sur le plan technique mais pour la cible jeune, il est plus intelligent de passer par cette cétégorie d’âge pour l’atteindre (…)’’, a-t-elle ajouté.

La Sida reste encore ’’une urgence de santé’’ et les jeunes ’’doivent s’informer, se protéger et prendre leur vie en main pour se prémunir contre les IST et le Sida, de la Covid, bref de leur santé’’, a plaidé Dr Safiatou Thiam.

À LIRE  238 millions d’euros pour la construction de l’autoroute Dakar-Tivaouane-Saint louis