Les Etats-Unis et le Sénégal ont signé à Dakar, un protocole d’accord en vue de l’exécution, en terre sénégalaise, de quatre projets à financer par Washington dans les domaines des infrastructures routières et la sécurité publique.

Un financement de près de un milliard de dollars US (581,4 milliards de francs CFA) sera octroyé par les Etats-Unis à l’Etat du Sénégal, pour la réalisation de ces projets, en vertu de ce protocole d’accord.

L’accord a été signé par des responsables du Cubic Transportation System, du groupe ABD, de Bechtel et de Motorola Solutions, pour les Etats-Unis, à l’occasion de la visite à Dakar du secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken.

Les directeurs généraux de l’Agence des travaux et de gestion des routes, et du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar ont signé l’accord du côté sénégalais, en présence de Amadou Hott, ministre sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération, et du secrétaire d’Etat américain, actuellement en visite au Sénégal au cours de laquelle il a été reçu en audience par le Chef de l’Etat Macky Sall, et eu des entretiens également avec homologue sénégalais Aissata Tall Sall.

‘’Ce protocole d’accord d’un montant de près de 1 milliard de dollars devrait permettre à l’Agence des travaux et de gestion des routes de construire (…) un système de gestion du trafic routier’’ à Dakar, a indiqué M. Antony Blinken.

Les ouvrages prévus serviront à ‘’réduire les embouteillages et à améliorer la sécurité sur les routes du Sénégal’’, selon un document distribué à la presse lors de la signature de l’accord bilatéral.

À LIRE  Commercialisation de l’arachide : Les recommandations du Conseil national du crédit

Le financement américain ira à la construction de plusieurs ponts, à Ziguinchor et Tobor (sud du pays), en vue de la constitution d’un corridor commercial entre le Sénégal et les pays voisins.

Le groupe ABD, spécialisé dans le développement des infrastructures en Afrique, va former et employer de jeunes Sénégalais, qui vont occuper au moins 30% des emplois offerts lors de la construction des ponts, selon le chef de la diplomatie américaine, qui s’est réjoui de la présence de plus de 50 entreprises américaines au Sénégal.

Le protocole d’accord signé à Dakar concerne aussi la future autoroute qui va relier Dakar à Saint-Louis (nord), un segment d’une autre autoroute, entre Dakar et Rosso, à la frontière du Sénégal avec la Mauritanie.

Ce projet routier est ‘’une priorité absolue pour le gouvernement du Sénégal, car il fournira un accès meilleur, plus sûr et plus rapide à Saint Louis’’, une région appelée à devenir un carrefour des activités agricoles et de l’industrie pétrolière et gazière du Sénégal. Saint-Louis va également faciliter les échanges commerciaux du Sénégal avec l’Afrique du Nord, soulignent les deux parties.

Quant au contrat signé par Motorola Solutions et le Sénégal il servira à construire un ‘’réseau national de communications’’.

Le ministre sénégalais de l’Ecolonomie a souligné à cette occasion que les Etats-Unis sont ‘’un partenaire incontournable et fidèle’’ de l’Etat du Sénégal, notant que les ouvrages à réaliser sur la base du protocole d’accord signé avec Washington font partie des premiers à bénéficier de la nouvelle législation sénégalaise des partenariats public-privé.

À LIRE  DAKAR VA ACCUEILLIR UNE CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR L’ÉNERGIE

Dakar est la dernière étape d’une tournée africaine qui a conduit M. Blinken au Kenya et au Nigeria.

Lors de son séjour au Sénégal, le responsable américain a visité l’Institut Pasteur de Dakar, qui espère commencer à produire des vaccins COVID-19 avec l’aide des États-Unis l’année prochaine.