L’orchestre ‘’Jigeen ñi’’ (les femmes) a présenté au public son premier album, une œuvre musicale comprenant 14 titres consacrés à la promotion des droits des femmes.

Cinq chanteuses et instrumentistes écrivent et composent ensemble leurs chansons dans un style reggae-fusion engagées pour les droits des femmes.

L’orchestre Jigeen Ni est précurseur au Sénégal. Il est en effet le seul uniquement composé de femmes. Elles sont cinq et entendent prêter leurs voix aux femmes.

Socialement, les femmes artistes sénégalaises se sentent souvent marginalisées. Elles sont considérées comme des femmes de mœurs faciles.

Créé en 2018, l’orchestre Jigeen Ni est composé de cinq femmes, toutes chanteuses et instrumentistes. Une fierté pour leur manager et producteur Samba Diaité qui regrette le manque de femmes musiciennes sur la scène culturelle sénégalaise.

Plusieurs personnalités de la musique sénégalaise, dont le bassiste Jimmy Mbaye (Super Etoile) et son collègue Mbaye Dièye Faye, percussionniste, ont pris part à la présentation de l’album, à la place du Souvenir africain.

‘’Pouvoir de femme’’, ‘’Fagaru’’ (prévenir), ‘’Xaritt’’ (l’ami), ‘’Dafadoy’’ (halte aux violences faites aux femmes), ‘’Excision’’ et ‘’Migration’’ font partie des titres de l’œuvre musicale.

‘’Cet album est un hommage rendu à toutes les femmes. Il honore les femmes du secteur de la musique et montre toutes les facettes de la vie sur lesquelles les femmes ont la mainmise…’’ a expliqué la pianiste et chef d’orchestre Khady Dieng.

L’orchestre ‘’Jigeen ñi’’ chante l’amour, le respect des parents, etc. En ce qui concerne le style, il est difficile de classer son album, car Khady Dieng et son groupe touchent à toutes les sonorités.

À LIRE  PLUS DE 2.000 AGENTS DE NETTOIEMENT DÉPLOYÉS À DAKAR POUR LA TABASKI

‘’Je me suis permis de les laisser élargir leur champs musical, avec beaucoup de styles et de couleurs musicales, parce qu’elles sont encore en apprentissage. C’est une musique d’école’’, a expliqué le directeur artistique du groupe, Papis Ndiaye.

‘’La couleur musicale de l’album est d’abord locale, avec des sonorités de chez nous. Il y a ensuite une ouverture vers le voisinage, vers les autres pays d’Afrique. Nous nous sommes arrêtés à l’Afrique’’, a précisé Ndiaye.

Les musiciennes de ‘’Jigeen ñi’’ aspirent à devenir ‘’les ambassadrices du continent’’, selon lui. Elles préparaient l’album depuis 2018, a dit leur manager, Samba Diaité.

Khady Dieng (piano), sa sœur Aïssatou (batterie), Evora Vaz (guitare basse), Rema Diome (soliste) et Ndèye Cissé dite ‘’Yaye Fall’’ (percussion) constituent l’orchestre.