C’est une première au Sénégal. Yaye Souadou Fall transforme de vieux pneus en matériaux de construction. Cette jeune sénégalaise de vingt-cinq ans, a créé une entreprise de recyclage de vieux pneus nommée E-Cover.

Elle collecte ceux qui sont usés et abandonnés pour les transformer en revêtements de sol.

C’est cette idée qui l’a poussée à se projeter dans la transformation. Yaye Souadou Fall transforme de vieux pneus en matériaux de construction. Cette jeune sénégalaise de vingt-cinq ans, a créé une entreprise de recyclage de vieux pneus nommée E-Cover. Elle collecte ceux qui sont usés et abandonnés pour les transformer en revêtements de sol. Une première au pays.

Son projet baptisé E-Cover est salvateur. Dans son atelier avec des apprentis qu’elle a appris le processus de transformation, ils fabriquent des carreaux écologiques servant de revêtements pour les devantures de maison, mais aussi des dalles pour jardins, aires de jeux pour enfants, terrains de basket ou de tennis. Yaye Saoudou prévoit même de proposer ce matériau pour la construction des routes.

Si son initiative a déjà été reconnue par l’Union Européenne pour son action en faveur de l’environnement lors de la COP 22, ou par le Prix Anzisha de l’année 2016, elle déclare avoir fait face à des difficultés liées notamment au travail encore artisanal. Comme toute entreprise à ses débuts, le soutien à la fois technique et financier est crucial.

À LIRE  Plus de 61 millions en faux médicaments saisis par la douane

Yaye Souadou Fall peut désormais surmonter ces difficultés puisque E-Cover vient de décrocher un financement de 216 millions FCFA chez WIC Capital. Ce qui est sûr c’est que désormais les pneus serviront mieux au Sénégal.