Le Coordonnateur pays de l’organisation internationale EDUCO a plaidé, jeudi, pour des innovations sociales dans le secteur de l’éducation afin d’avoir un système le plus inclusif possible et permettre aux apprenants de pouvoir étudier autrement.

’’Dans le domaine de l’éducation, les innovations sociales permettent au système d’être le plus inclusif possible avec d’autres alternatives et aux apprenants de pouvoir étudier autrement’’, a dit Babacar Ndong.

’’La dimension innovation est fondamentale pour que nos Etas arrivent à relever le défi de l’éducation pour tous et pour avoir plus d’impact pour surtout régler la question de l’emploi des jeunes’’, a souligné le Coordonnateur pays de l’organisation internationale EDUCO, active dans le domaine.

Babacar Ngom s’exprimait en marge du Forum sur l’Education et la formation pour l’emploi des jeunes. Prenant l’exemple de la pandémie de Covid-19, il a indiqué que les innovations technologiques ont permis d’avoir des méthodes d’enseignement à distance.

EDUCO (éducation coopération) a ainsi décidé d’organiser un forum de deux jours pour mettre en lumière les innovations sociales dans le domaine de l’éducation en les liant avec différents thémes, notamment les conclusions des Assises organisées en 2004, a dit Ngom.

Il a rappelé que lors de ces Assises, la formation professionnelle ne représentait que 5% de l’offre alors qu’il faut augmenter le taux d’accès avec des innovations pour une offre éducative permettant aux jeunes d’emprunter cette passerelle.

Cette option permettra ainsi d’avoir un impact sur le développement du système éducatif.

L’idée, à travers le forum, est de ’’comprendre les défis auxquels le système est confronté pour des réponses innovantes’’, a expliqué le le Directeur régional de Ashoka Sahel, co-organisateur du forum, Tchanlandjou Kpare.

À LIRE  KEUR MASSAR DEVIENT DÉPARTEMENT

’’Il est nécessaire de trouver des innovations émergentes pour enrôler ceux qui sont en marge du système éducatif’’, a t –il souligné.

’’Des innovations émergentes qui peuvent être des solutions pour l’adéquation éducation-formation et emploi. Il est important que l’Etat s’approprie ces innovations, accompagne les concepteurs pour un plus grand impact’’, a-t-il ajouté.

Modérateur du panel d’ouverture, l’ancien recteur de l’UCAD, Abdou Salam Sall, président du Comité de pilotage des Assises a également souligné la nécessité de changer de paradigmes pour aller vers ’’une école où les apprenants révèlent leurs talents et créent des richesses’’.

Organisé avec l’ensemble des ministères en charge de l’Education, dont le ministère de l’Enseignement supérieur, le ministère de la Formation professionnelle, le forum se penchera également sur le thème des enfants hors école, le financement de l’Education qui est ’’non seulement de la responsabilité de l’Etat mais une affaire des communautés et de tous les acteurs de la société civile’’.

Le Forum est l’occasion pour les organisateurs d’identifier des innovations émergentes dans le domaine de l’Education qui apportent des solutions à des défis bien déterminés et leur offrir une tribune mais au-delà, les proposer aux décideurs pour une mise à l’échelle au bénéfice de tout le système.

Avec-APS-