Une étude de l’African Digital Rights Network cite le Sénégal parmi six pays africains où la surveillance de masse est pratiquée par l’Etat.

Les autres pays concernés sont l’Egypte, le Kenya, le Nigeria, l’Afrique du Sud et le Soudan. « Les préoccupations en matière de sécurité nationale ont été utilisées pour justifier des pouvoirs de surveillance accrus », indique le rapport.

« L’Etat a rendu obligatoire l’enregistrement des téléphones portables et a acheté la technologie de surveillance des téléphones portables Fin Spy et a fait les deuxièmes demandes de données de surveillance de tous les pays ».

À LIRE  Frontières Guinée- Sénégal : Un accord a été trouvé