Le ministre sénégalais de l’Environnement, Abdou Karim Sall, nouveau président de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (CMAE), s’est engagé jeudi à faire progresser l’agenda environnemental africain.

Intervenant à partir de Dakar à la 18e session ordinaire de la CMAE organisée en format virtuel, Abdou Karim Sall a notamment exprimé sa ferme volonté de porter cette responsabilité exaltante pour le progrès de l’agenda environnemental sur le continent africain.

’’Les défis environnementaux liés au climat, à la biodiversité et à la pollution des milieux récepteurs, exigent de nous, des réponses politiques urgentes, basées sur une vision commune des priorités africaines’’, a-t-il ainsi déclaré.

A LA TÊTE DE LA CMAE, ABDOU KARIM SALL VEUT FAIRE PROGRESSER L’AGENDA ENVIRONNEMENTAL AFRICAIN 1
Abdou Karim Sall, Président de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (CMAE)

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable a insisté sur le fait que les crises environnementales liées au climat, à la biodiversité et à la pollution des milieux récepteurs s’aggravaient sans cesse et exigeaient des réponses politiques urgentes basées sur une vision commune des priorités africaines.

’’Le rôle de la CMAE a été aussi renforcé pour relever les défis du continent dans un contexte de récession économique liée à la pandémie Covid19’’ a-t-il ajouté sans rappeler l’importance d’accorder une attention particulière au programme africain de relance verte, une initiative développée afin d’aider le continent à se remettre des impacts.

Abdou Karim Sall a, de ce fait, réaffirmé sa disponibilité et celle des membres du nouveau bureau de la CMAE, à accroître les efforts visant poursuivre des travaux entrepris par le bureau sortant.

Il a dans le même temps redit sa volonté de faire de traduire son mandat de trois ans (2021-2023) une réussite en termes de prise en charge adéquate des défis environnementaux et de développement durable auxquels le continent est confronté.

À LIRE  Covid-19/Sénégal: 138 nouveaux cas, 3 décès et 54 guéris

’’Je veillerai particulièrement à ce que la CMAE joue un rôle central dans la promotion du développement durable dans notre cher continent’’, a-t-il assuré en soulignant que les questions environnementales devaient être traitées en priorité pour l’intérêt des populations.

A cet égard, le ministre a invité ses homologues africains à travailler en synergie pour que les moyens nécessaires soient mobilisés pour traduire les objectifs de la CMAE en réalité afin qu’elle joue son leadership dans la promotion de la coopération régionale mais aussi d’influer sur l’agenda environnementale au profit des peuples africains.

Par ailleurs, le Sénégal va accueillir en 2022 la reprise en présentiel de la deuxième partie de la 18ème session au cours de laquelle, toutes les questions seront abordées, a annoncé le ministre de l’Environnement.