Une exposition itinérante ouverte au Musée Théodore Monod d’art africain de l’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN) exhibe des ressemblances entre les cultures africaines et des celles des Îles espagnoles des Canaries.

‘’Dialogue entre deux cultures’’ est le titre de l’exposition qui retrace la vie des anciens habitants des Îles Canaries à travers une quarantaine de pièces archéologiques et une série de photographies de l’artiste visuel canarienne Teresa Corréa.

Il s’agit notamment de prises de vues axées sur les archives, le temps et l’histoire à travers entre autres des clichés sur des tombes et pratiques funéraires.

Ces objets archéologiques, témoins de l’histoire des Iles Canaries, renseignent sur le peuplement, le mode de vie avec des ustensiles et matériaux divers dialoguant ainsi avec la collection du musée de l’IFAN, une institution dont les recherches sont axées sur l’histoire de l’Afrique.

‘’L’exposition montre que le peuplement des îles canaries a beaucoup de choses qu’il partage avec le nord de l’Afrique et avec l’Afrique toute entière’’, a souligné le directeur du Musée Théodore Monod de l’Ifan, docteur El Hadji Malick Ndiaye.

Pour Ndiaye, des objets des deux cultures montrent des similitudes sur l’évolution des technologies dans l’histoire et l’échange de compétences et de transfère culturel.

L’exposition à visiter jusqu’au 15 octobre prochain est fait dans un ‘’esprit fructueux’’ avec des correspondances et des affinités.

Elle rapproche ‘’les deux terres et les artistes également qui ont pratiquement une histoire commune’’, a-t-il laissé entendre.

De son côté, Daniel Perez Estevez, directeur du Musée des Îles Canaries, a estimé qu’une telle exposition permettait de rencontrer la richesse et la diversité.

À LIRE  Audit de la BAD du programme de résilience à l'insécurité alimentaire au Sénégal P2RS

Pour sa part, le Recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, le professeur Ahmadou Aly Mbaye, s’est réjoui du vivier fécond que constituait cette exposition sur l’archéologie des Îles Canaries, un signe d’un profond attachement de l’institution universitaire aux valeurs de dialogue.

‘’Cette exposition nous rappelle que la créativité des hommes et femmes à travers les âges reste le meilleur témoin de la résilience de l’humanité. Elle illustre notre potentiel d’adaptation aux mutations du monde’’, a-t-il commenté.

Le Recteur de l’UCAD a par ailleurs insisté sur le fait que les Musées Théodore Monod et des Îles Canaries avaient noué à partir de 2020 un partenariat axé sur l’apprentissage mutuel et le développement d’initiatives conjointes qui contribuent à l’amélioration des connaissances, du patrimoine culturel et des opportunités professionnelles.

‘’Les deux institutions entendent se mettre en réseau pour l’échange de bonnes pratiques en matière de gestion et de tourisme culturels et soutenir le développement et la professionnalisation des pratiques de médiation muséale par la formation et par des approches novatrices’’, a fait savoir le professeur Mbaye.

Une ‘’étroite coopération’’ saluée par l’ambassadrice d’Espagne au Sénégal, Olga Cabarga. Elle a ajouté que les relations essentielles entre les deux pays avaient permis de tisser au fil du temps des liens économiques et socio-culturels très solides.

Avec-APS