Selon le quotidien Libération, près de deux milliards Fcfa ont été détournés par les entreprises chargées d’évacuer les eaux de pluies dans la banlieue.

La Société africaine d’hydrocarbure et d’électricité (SAHE) avait le marché du pompage des eaux dans les zones inondées d’un montant d’1,8 milliard Fcfa.

SAHE, qui a obtenu le marché depuis le 18 mai 2021, soit 4 mois avant les inondations, était chargée d’évacuer les eaux stagnantes à Keur Massar.

Dans le cadre du contrat, signale le journal dans sa livraison du jour, SAHE devait installer 27 électropompes à Keur Massar.

Malheureusement, il a été constaté que SAHE avait mis en place seulement deux électropompes dont l’une ne fonctionnait même pas. La machine avait un problème de transfo qui devait être changé.

Quant à la société Yuanda International, qui devait livrer, pour 838 millions Fcfa, tous les tuyaux de refoulement de type anaconda dans la zone Progep, elle n’a tout simplement pas tenu ses engagements.

À LIRE  Covid-19/ Sénégal: 2 décès et 34 nouvelles contaminations